Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malgré tout son courage et son talent, Clarince Djalbi-Tabdi a souffert face aux expérimentées intérierues adverses
Malgré tout son courage et son talent, Clarince Djalbi-Tabdi a souffert face aux expérimentées intérierues adverses

Avant même le coup d'envoi, la résignation était palpable chez les supporters artésiens qui avaient fait le déplacement à Charleville. Sans Plouffe ni Diawara, donc sans le secteur intérieur titulaire, la cause était entendue. Pour s'imposer, il aurait fallu un miracle... et de miracle il n'y eut pas : les Demoiselles ont lourdement chuté (67-103).

Maggie Lucas, bien prise, a parfois brisé l'étreinte carolo
Maggie Lucas, bien prise, a parfois brisé l'étreinte carolo

Avec Djalbi-Tabdi en pivot et Turcinovic décalée en poste 4, face à des adversaires solides et expérimentées (Cata Chitiga, Sanni, Anderson et autre Rad), la lutte dans la peinture était bien trop inégale (45 rebonds à 30 et 24 points de deuxième chance à 9). Comme, de plus, Rooney était en difficulté dès ses premiers ballons et Lucas serrée comme jamais par la défense adverse, la rencontre a été à sens unique. Un 10-0 d'entrée, en trois minutes, a donné le ton d'une soirée frustrante et éprouvante. Cécile Piccin, sans solution, ne pouvait que s'énerver et jeter, de rage, sa tablette sur le sol. Malgré une Mendy vaillante (14 points, 6 rebonds, 21 d'évaluation) et les shoots de Lucas (27 points), le score enflait sans cesse. Les Ardennaises se régalaient et, impitoyables, se faisaient une joie de franchir la barre des 100 points. Toutes les locales participaient à la fête (45 points venus du banc contre... 0!) et forçaient les Artésiennes à boire le calice jusqu'à la lie.

Tag(s) : #Championnat 2014-15

Partager cet article

Repost 0