Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C"cile Piccin, en rage contre certaines de ses joueuse
C"cile Piccin, en rage contre certaines de ses joueuse

Et de sept ! Au Hainaut, lanterne rouge qui ne comptait jusqu'alors que deux victoires en 23 matchs,les Demoiselles ont subi leur septième défaite d'affilée (82-78). Ce revers a provoqué une immense colère de Cécile Piccin, déçue de l'attitude de certaines de ses joueuses :" Nous avons joué à trois, avec Lucas, Rooney et Diawara ! Les autres ne sont plus à Arras ! Ce n'est pas possible ! Il y a des limites ! Je veux juste qu'elles aient envie, sinon qu'elles dégagent ! Depuis trois semaines c'est comme ça !" Lidija Turcinovic, bien que non citée par sa coach qui lui a, semble-t-il, adressé des mots très durs à l'issue de la rencontre, était la première visée. Le match de la jeune capitaine a en effet témoigné d'une insupportable nonchalance et d'une absence totale de concentration.

Lidija Turcinovic dans l'oeil du cyclone
Lidija Turcinovic dans l'oeil du cyclone

Le Hainaut qui " lui avait envie de gagner", dixit Cécile Piccin, a mérité son succès, bâti sur une adresse extérieure insolente (14/25 à trois points, avec un 6/6 dans cet exercice d'une Konteh étincelante), une agressivité totale (20 fautes commises dont cinq pour l'électrique Pocek, qui apporte plus en encourageant du banc qu'en jouant) et sur les points et les rebonds du duo Akonga (16 points, 11 rebonds) - Traoré (22 et 9). Comme Paul était dans un bon jour (10 passes), les locales ont pu survivre à leur maladresse et à un jeu parfois brouillon.

Gros duel entre Djéné Diawara et Pauline Akonga
Gros duel entre Djéné Diawara et Pauline Akonga

Dans une rencontre serrée et souvent incohérente, où l'écart entre les deux formations n'a jamais dépassé huit points, les visiteuses n'ont pas surfé sur leur bon départ (1-7, 3'). Comme le soulignait leur coach, seules Rooney (15 points, 6 passes), qui a su se relancer en deuxième période après vingt minutes difficiles, Lucas (17 points) et surtout Diawara (29 points, 19 rebonds), monstrueuses, ont tenu leur rang. Ce n'était bien sûr pas suffisant pour l'emporter face à un groupe qui jouait sa survie en Ligue. Et maintenant ? "On va être ridicule comme ça jusqu'à la fin ? " se demandait Cécile Piccin...

Tag(s) : #Championnat 2014-15

Partager cet article

Repost 0