Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A la fin du match, les joueuses ont rejoint leurs supporters en tribunes
A la fin du match, les joueuses ont rejoint leurs supporters en tribunes

"Elles ont tout donné ! Nous avons offert une belle image et le public était content" savourait Cécile Piccin à l'issue du revers d'Arras face à Tarbes (65-78) en demi-finale du Challenge Round, "une compétition qui n'entre pas du tout dans nos objectifs."

Lidija Turcinovic finit sa saison en boulet de canon
Lidija Turcinovic finit sa saison en boulet de canon

Toujours privées de Diawara et Plouffe, et avec une Djalbi-Tabdi très vite pénalisée (3 fautes à la 10' puis 4 à la 30'), les Artésiennes ont, dixit leur coach, "livré leur meilleur match sans intérieure." Dynamiques, rapides et audacieuses, elles ont attaqué les débats tambour battant, profitant sans doute aussi de la fatigue des Tarbaises, qui subissaient le contrecoup de 14 heures de bus. Rooney (16 points), Turcinovic, encore en état de grâce (18 points, 4 passes et des actions de classe) et Lucas (16 points) permettaient aux locales de creuser un bel écart, qui culminait à 17 unités (33-16, 15'). Longtemps les visiteuse ne survivaient qu'avec les points intérieurs de Devaughn (17 points) et le talent de Bentley (18 points).

En fin de saison, Chloé Westelynck a profité d'un temps de jeu en nette augmentation pour montrer ses qualités
En fin de saison, Chloé Westelynck a profité d'un temps de jeu en nette augmentation pour montrer ses qualités

Mais, peu à peu, le poids de la fatigue changeait d'épaules. Cousseins-Smith sortait du banc pour apporter sa science du jeu et Kaltsidou réglait la mire (21 points). Les Demoiselles conservaient toutefois une marge de 9 points à la pause (38-29) avant de voir leur pécule s'évaporer dans un troisième quart temps compliqué (50-50, 30'). "Avant la rencontre j'aurais signé pour arriver à la 31' avec ce score. Le but était de tenir le plus longtemps possible" avouait Cécile Piccin. Les dix dernières minutes,avec un 0-16 (53-52, 32' puis 53-68, 35') rapide ressemblaient à un long calvaire. Éreintées, les Arrageoises manquaient des actions faciles et, un tantinet narquoises, leurs adversaires déroulaient.

Clap(ping) de fin
Clap(ping) de fin

La salle Tételin ne cessait toutefois pas de pousser ses protégées et réservait une belle ovation à Lucas et Rooney quand, dans les ultimes secondes, elles quittaient le parquet. Malgré la défaite, la fête se prolongeait bien après le buzzer final. Les clappings se succédaient et les joueuses rejoignaient leurs fans en tribunes, avec Lucas au tambour, pour un bien bel au-revoir - ou un adieu ?

Tag(s) : #Championnat 2014-15

Partager cet article

Repost 0