Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La capitaine Kalis Loyd, vaillante
La capitaine Kalis Loyd, vaillante

Pour son entrée en lice en championnat lors de l'Open de la Ligue, Arras s'est incliné face à Nice (79-68).

Après un début solide qui les a vu se détacher (6-15, 5') dans le sillage de Williams (14 points, 8 rebonds) et Van Grinsven (13 points), les Demoiselles ont peu à peu cédé face à leur adversaire, jusqu'à atteindre un passif de 27 points (58-31, 24'). Diawara et Bar, MVP de la rencontre, puissantes à l'intérieur, Anderson et Ben Abdelkader, diaboliques au shoot extérieurs, ont dominé les débats. Cécile Piccin, mécontente de son arbitre préférée, s'énervait et écopait d'une technique (22') puis d'une disqualifiante (37').

Les Artésinnes n'ont toutefois pas baissé les bras et, au prix d'un dernier quart temps de feu, ont réduit l'écart. Les nombreux supporters arrageois ont même cru, un instant, à un incroyable retournement de situation. C'est dans cette volonté de ne pas céder que se trouvent des motifs d'espoir. « Nous sommes restées solidaires, nous n'avons pas lâché ! », appréciait Jenny Fouasseau qui estimait que cet état d'esprit « promettait un bon championnat ». L'entraîneur était d'accord : « Nous sommes revenues avec le cœur, ce qui est une qualité importante à Arras, mais le cœur ne suffit pas, surtout face à une équipe comme Nice, qui a un niveau Top 4 alors que nous visons le maintien ».

Face à l'imposante Courtney Hurt, pas facile de trouver une solution ; n'est-ce pas Stephany Skrba ?
Face à l'imposante Courtney Hurt, pas facile de trouver une solution ; n'est-ce pas Stephany Skrba ?

Toutefois, Jenny Fouasseau et Cécile Piccin s'accordaient à dire qu'il « y avait encore du travail ». Comme Kalis Loyd et Alix Duchet, deux membres du cinq majeur, ont été absente lors d'une grande partie de la préparation pour cause de blessure, l'équipe manque encore de liant, d'automatisme. Ainsi, même si c'est sans doute son style, Brooque Williams privilégie souvent la solution individuelle. Arras risque aussi de souffrir à l'intérieur où le déficit de taille pourrait être pénalisant, même si Stephany Skrba abat un gros travail dans la raquette.

Samedi Arras accueille Nantes. Avec l'appui de Tételin et une semaine de travail en plus, les Demoiselles seront-elles capables d'aller chercher un succès déjà nécessaire pour ne pas être décrochées ?

Plus de photos : Au pied du beffroi, des stades

Tag(s) : #Championnat 2015-16

Partager cet article

Repost 0