Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toute la détresse d'Olesia Malashenko et Leilani Mitchell après la défaite en finale d'Eurocoup.
Toute la détresse d'Olesia Malashenko et Leilani Mitchell après la défaite en finale d'Eurocoup.

Alors que le club ne devrait pas tarder à annoncer le nom de son successeur, Jean-Louis Monneret revient sur cinq dates clef de sa présidence.

- début mars 2002 : « Jean-Luc Blier, que je connais depuis le lycée Robespierre, me demande de prendre la présidence de l'ASPTT. Après une réflexion rapide, j'accepte».

- 1er avril 2006 : « A l'issue d'une victoire sur Nantes, dont la meneuse est Cécile Piccin, Arras monte en Ligue. A la fin du match, alors que les joueuses sont aux vestiaires, nous leur faisons la surprise de faire descendre les 1500 spectateurs, coupe de champagne à la main, sur le parquet ! Cent magnums sont prévus ! ».

- 4 novembre 2010 : « C'est la date de notre premier match européen, à Venise. Nous sommes dans la cour des grands... et nous atteignons l'objectif annoncé quatre ans plus tôt». Pour la petite histoire, Arras avait perdu 64-61.

- 24 mars 2011 : « Cette finale retour de Coupe d'Europe est un grand moment, quoique difficile à gérer. Elle a permis de tirer le club vers le haut, de le rendre plus pro. Certes, c'est une défaite... mais nous avons eu les qualités pour atteindre cette finale ! ».

La victoire en Coupe de France
La victoire en Coupe de France

- 20 mai 2012 : « La victoire en Coupe de France contre Bourges... tellement inespérée. Je voudrais revivre cet événement, me retrouver 10 minutes avant le match, quand nous craignions de prendre 30 points ! Le dernier quart temps est inimaginable. Personne n'aurait misé un euro sur nous après 30 minutes. C'est incroyable, on vit un rêve : les trois dernières minutes sont ubuesques ! ».

Le meilleur et le pire de la présidence Monneret surAu pied du beffroi, des stades.

Tag(s) : #Souvenir

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :