Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arras, ton univers impitoybale

Jean-Marie Prestaux, jusqu'à aujourd'hui co-président d'Arras pays d'Artois, a publié un communiqué annonçant qu'il démissionnait de cette fonction. "J'avais accepté de partager cette mission bénévole avec Bernard Pot, dans l’espoir d’aider le club à traverser une tempête en grande partie générée par les choix sportifs et la démission imprévisible au cours de l’été de l’ancien président. Une démission d’autant plus brutale et particulièrement difficile à surmonter qu’aucune succession n’avait été préparée sur le plan sportif, financier, administratif et tout simplement humain. Depuis, une accumulation de faits, et disons le aussi de manœuvres sournoises, me conduisent à considérer que je ne dispose pas aujourd’hui (et que je disposerai pas demain) des moyens, de la liberté, de la confiance et des soutiens pour continuer à mener mon action en toute sérénité et en toute transparence, comme j’ai tenté de le faire, sans doute un peu naïvement, depuis octobre dernier. » Derrière ces lignes évasives que faut-il comprendre ? Voici un décryptage, grâce à des sources bien informées.

En août quand Jean-Louis Monneret a démissionné, il aurait voulu conserver le contrôle du club en sous-main en plaçant un président fantoche. Jean-Marie Prestaux aurait alors souhaité prendre la présidence pour empêcher cette manœuvre. Les membres du CA aurait alors décidé de brider l'ancien directeur de l'Office du Tourisme en lui adjoignant Bernard Pot. Jean-Marie Prestaux n'aurait ainsi aucune liberté - ce qu'il dit dans son communiqué - pour gérer le club, l'ancien président continuant de tirer les ficelles. Cette situation agacerait les autres dirigeants, qui se sentiraient manipulés. D'autres démissions seraient en cours, ou déjà effectives (Christophe Bacquet ?). Arras, ton univers impitoyable !

Tag(s) : #Championnat 2015-16

Partager cet article

Repost 0