Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recrue star, Kalis Loyd, blessée, n'a joué que sept matchs cette saison.
Recrue star, Kalis Loyd, blessée, n'a joué que sept matchs cette saison.

La défaite (63-48) de mercredi au Hainaut a entériné de façon officielle - sauf miracle administratico-financier - la relégation d'Arras en Ligue 2. Retour en six dates sur ce naufrage.

La blessure de Kalis Loyd (début novembre)

Recrue phare de l'intersaison et plus gros salaire du club, Kalis Loyd n'a jamais joué à 100 % de ses moyens, souvenir d'une blessure contractée à Tarbes. Elle s'arrête début novembre et revient pour la réception de Mondeville, le 10 février. Elle joue ses trois dernières minutes contre Angers, le 28 février.

Défaite cruelle à Calais, le 29 novembre.
Défaite cruelle à Calais, le 29 novembre.

L'espoir

Le 8 novembre, Arras s'impose à Toulouse (81-83) et signe son premier succès de la saison. Cette victoire fait suite à celle obtenue à Reims en Coupe de France. Avec des rencontres contre Mondeville et à Calais qui s'annoncent, les supporters croient alors en une série positive. En vain...

Le dur retour à la réalité

A Calais, alors 0 victoire au compteur, Arras chute (80-77) le 29 novembre. Si les Demoiselles signent une prestation pitoyable, la défaite est scellée par une erreur d'arbitrage dans les ultimes secondes. Rageant ! « Un vrai coup derrière la tête », pour Bernard Pot.

 	Le kop en liesse après la victoire contre Nice, une image rare cette saison
Le kop en liesse après la victoire contre Nice, une image rare cette saison

Arras ou Dallas ?

La succession de Jean-Louis Monneret à la présidence du club était assurée par deux dirigeants, Jean-Marie Prestaux et Bernard Pot. Le 4 janvier, le premier démissionne, accompagné par plusieurs membres du CA. Ils dénoncent l'influence qu'exercerait encore l'ancien n°1. « J'ai dû prendre une décision difficile. Présider un tel club me coûte du temps et de l'argent ! », explique Bernard Pot, désormais seul aux commandes.

L'exploit

Le 23 janvier, Arras fait tomber le leader niçois (67-63) dans une salle Tételin en liesse ! Cet exploit, hélas, restera sans suite, la troisième victoire de la saison n'intervenant que le 26 mars, à Mondeville (58-68) !

La blessure de Chatilla Van Grinsven

Avant d'accueillir Mondeville, le 10 février, pour un match capital, Chatilla Van Grinsven est victime d'un accident de la route. Alors que Kalis Loyd revient, c'est l'intérieure hollandaise qui fait défaut ! Rageant, car Arras ne s'incline qu'après prolongation face aux Normandes (76-79), et symbolique d'une saison où la malchance s'est régulièrement invitée parmi les Demoiselles.

Tag(s) : #Championnat 2015-16

Partager cet article

Repost 0