Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avant le départ...

« La venue de Troyes à Lens était l'occasion de fêter le retour dans le monde pro de mon frère Erwin. Il avait déjà joué contre les Sang et Or en 2011 quand il évoluait à Nantes», explique Roman Zelazny, manager de l'ASPTT, désormais présidé par le deuxième gardien de l'ESTAC, où il est sous contrat jusqu'en 2018. Erwin a pris cette responsabilité de dirigeant « naturellement, après le départ de Mme Boniface. J'ai toujours été proche du club mais, depuis que je suis dans l'Aube, je suis presque tous les week-ends sur Arras. Je peux ainsi concilier sans problème mon métier et ma fonction».

A Bollaert !Les deux frangins ont eu l'idée d'inviter les licenciés du club et les jeunes des quartiers à ce match. Grâce à la Ville, 300 places ont été distribuées. « Cette initiative conforte les liens que nous entretenons avec le RCL », ajoute Roman, ravi de voir ses protégés fouler, avant la rencontre, la pelouse. « Pour certains d'entre eux, c'était même la première fois qu'ils allaient au stade Bollaert. C'était comme une fête et ça restera un grand souvenir », précise-t-il. Pour Erwin, affronter Lens est spécial car « il y a ma famille et mes proches dans les tribunes. De plus il y a ici l'un des meilleurs publics de France. Même si je n'ai jamais supporté ce club, ni le LOSC d'ailleurs, c'est toujours un plaisir de venir ici. D'ailleurs pourquoi, si l'occasion se présente, ne pas porter un jour les couleurs d'une équipe de la région ? Ce serait cohérent : je suis né à Grande-Synthe, ma famille est sur Arras... ».

 

Les bénévoles espèrent maintenant recevoir, pour les nombreux tournois qu'ils organisent, des équipes de Troyes.La plupart des membres de l'ASPTT sont fiers d'avoir pour président un joueur professionnel. « Ils voient ainsi que le monde pro est à proximité... tout en étant encore bien loin ! » conclut Roman Zelazny.

Tag(s) : #Football, #ASPTT

Partager cet article

Repost 0