Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En s'inclinant (66-78) face à Landernau samedi dernier, Arras a non seulement concédé sa troisième défaite consécutive mais aussi quitté le Top 4. « On voit nos limites, on est dans le dur», admet Quentin Buffard. Désormais cinquièmes, à égalité avec Reims, les Demoiselles traversent une période délicate. "Nous sommes à notre place", concède le coach qui, après la défaite contre le Bretonnes, était incapable d'expliquer la déroute du premier quart temps (13-30) marqué par un violent 22-0 encaissé en cinq minutes (7-5, 3' puis 7-27, 8'). "Il n'y avait pas de combat, pas d'agressivité", pouvait-il juste constater. Si Arras a ensuite montré un visage plus séduisant, les Demoiselles ont manqué, comme souvent cette saison, trop de choses faciles pour espérer l'emporter.

Désormais, le déplacement à Roanne, samedi prochain, est « très important », dixit Quentin Buffard - on pourrait même écrire capital. Mal classées, avec seulement cinq victoires au compteur, les filles de la Loire semblent être l'adversaire idéal pour se relancer. Inoffensives en attaque avec 53,67 points inscrits par match (pire moyenne de la ligue), elles sont friables à l'intérieur (31,67 rebonds par match). A l'aller, les Demoiselles s'étaient d'ailleurs aisément imposées (69-47), avec 18 points de Lloyd et 15 de Koné.

Tag(s) : #Basket

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :