Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

U19 féminines, Elite National : Arras 1-0 PSG (0-0)

But : Delehedde (67') pour Arras.

Avertissement : Daoudi (61') pour le PSG.

Arras : Dandre (cap) - Lefèvre, Buy, Gérard, Vanherseecke, Prette - Ikène, Kerbouet, Van Landuyt, Delehedde, Bianchi. Entées en jeu : Dumoulin, Pavy. Non entrées : Delcroix, Polito, Payen. Entraîneur : Van Landuyt.

PSG : Lepaieux - Labois, Kergal, Boudy, Bacba - Bayo, Rinaldi, Daoudi - Allaoui, Zemzem, Boussaha. Entrées en jeu : Bes, Karaoun, Tojmi. Entraîneur : Bodimeau.

Alors que les U19 arrageoises vivaient une deuxième phase de championnat national quelque peu fade (deux victoires pour quatre défaites), elles ont signé un exploit retentissant. Dimanche après-midi, elles ont battu le PSG (1-0), leader jusqu'alors invaincu, à l'attaque mitraillette (26 buts en six journées).

Pour réaliser cette performance de haut-vol, Jimmy Van Landuyt avait tissé deux lignes de cinq joueuses, se passant d'attaquante. "En deux saisons, c'était notre cinquième match contre Paris... et nous avions jusqu'alors perdu à chaque fois. Il fallait donc trouver une stratégie", expliquait l'entraîneur qui tenait toutefois  à voir ses protégées "jouer les coups à fond. Les milieux devaient se projeter... mais jamais plus de deux à la fois !". Cette stratégie s'est révélée efficace tant les Artésiennes ont montré d'abnégation, de solidarité et d'intelligence pour appliquer à la lettre les consignes.

Les visiteuses, à base d'un jeu court et technique, dominent la première période mais se heurtent à la rigoureuse organisation de leurs adversaires. Bayo, milieu qui s'intercale entre ses défenseurs centraux pour assurer la première relance, ne trouve pas de solution. Les incessantes permutations des Parisiennes ne perturbent pas les locales qui harcèlent sans cesse la porteuse du ballon. La plus belle opportunité des 45 premières minutes est même pour Lefèvre, dont la tête, après une intervention de Bianchi, frôle le poteau de Lepaieux (45').

Après le repos, les partenaires de Dandre s'enhardissent. Van Landuyt étale sa vision du jeu et sa technique pour créer le danger, d'abord en alertant, d'un extérieur de classe, Ikène, dont la frappe est repoussée par Lepaieux (50') puis signant un long rush, mal conclu (58'). Paris réagit par Daoudi dont le tir est repoussé sur sa ligne par Prette (65'). Alors que la partie s'emballe, Dumoulin profite d'une hésitation de Lepaieux pour s'emparer du ballon et l'éliminer. Sa frappe est contrée mais Delehedde surgit pour ouvrir le score (1-0, 67'). Elle est ainsi récompensée de sa partie haut de gamme. En compagnie de Kerbouet, elle a apporté une énergie et une puissance déterminantes.

Vexées, les Parisiennes haussent le rythme mais restent dans leur schéma traditionnel, sans chercher d'autres solutions que le jeu court et la vaine tentative de trouver leurs excentrées. Van Landuyt, lancée par Ikène, à la balle de match mais joue le penalty au lieu d'aller au bout de son action (81'). Dandre, jusqu'alors peu sollicitée, brille sur un corner direct de Kamaoun (85') puis sur une tête de Toumi (89'). Après cinq minutes d'arrêt de jeu, le coup de sifflet final résonne comme une délivrance. "C'est pour de tels matchs que l'on fait du foot !", conclut l'entraîneur arrageois.

Tag(s) : #AFCF, #U19

Partager cet article

Repost 0