Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand les coureurs ont appris que le prix de l'inscription pour les 10 km de l'Urban Trail d'Arras était de 25€, un certaine grogne s'est répandue dans le milieu. Jean-Pierre Watelle, directeur de la Ligue d'Athlétisme du Nord - Pas de Calais, qui coorganise la manifestation avec La Voix du Nord, affirme que « ça correspond à ce type d'événement ». Pourtant le tarif semble élevé quand on le compare à ceux pratiqués pour des épreuves similaires. A Marseille, il faut débourser 15€ pour un 7 km quand, à Lyon, 10€ suffisent pour se lancer à l'assaut des 10 km (15€ le jour même). Montpellier revient à 20€ pour 15 km. Dans la région, les 13 km de Boulogne coûtent 17€.

Le dirigeant souligne que « la Ligue ne gagne pas d'argent avec l'Urban Trail : nous arrivons à peine à l'équilibre car nous avons de nombreux frais ». Il convient ainsi, surtout en cette période d'état d'urgence, de prendre d'importantes mesures de sécurité, évaluées à15000€, avec notamment la mobilisation des polices municipale et nationale. La logistique représente un budget important, avec la protection des sites traversés - le parquet, les escaliers en bois du beffroi... « Nous tenons aussi à ce que les coureurs soient satisfaits, en aient pour leur argent. Nous avons ainsi pour 5000 € d'animation sur le parcours, avec des musiciens tous les 500 mètres ». La Ville d'Arras, partenaire, apporte 12000 € d'aide indirecte quand le RCA, lui aussi associé à l'organisation, perçoit « quelques milliers d'euros ».

Soucieux de garantir la bonne image de la Ligue, Jean-Pierre Watelle rappelle que les épreuves qu'elle organise sont plutôt bon marché : «Les Ch'ti Délires, c'est moins de 10€ ; le marathon de la Route du Louvre, entre 30 et 50€, est l'un des moins chers du plateau. Dans 95 % des cas, ceux qui râlent sont ceux qui vont ensuite mettre 40€ pour le Trail de la Côte d'Opale ou 120 € pour le marathon de Paris ! ».

Tag(s) : #Loisir, #Trail

Partager cet article

Repost 0