Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Forte de 560 licenciés et de quatre salariés – Laura Léturgez en CDI, Thomas Willart et Ophélie Olivier en CDD et Eïleen Warembourg en Service Civique – la SIG est une association « reconnue pour sa qualité », d'après Stéphanie Lemoine. Cette bonne image s'explique par la qualité d'écoute des encadrants, par la volonté de répondre aux attentes des adhérents. « Nous devons d'ailleurs refuser des personnes car nos groupes sont complets », ajoute la présidente.

Du baby-gym, dès six ans, où est privilégié le développement moteur, aux cours pour adultes qui permettent de s'entretenir physiquement, en passant par les garçons du street gym qui multiplient les acrobaties sur des rythmes hip-hop, la section loisir rencontre un indéniable succès.

80 membres évoluent en monde compétition, les plus doués atteignant chaque année les championnats de France. « Quand nous percevons un potentiel chez l'un de nos athlètes, nous n'hésitons pas à l'orienter vers d'autres structures. Notre but est de faire de la belle gym, propre, agréable à regarder, pas de la gym crapaud ».

Sport exigeant, la gymnastique demande un investissement énorme... des enfants comme des parents ! « Nous proposons quatre séances hebdomadaires de deux heures, deux heures 30. Les progrès sont longs à venir : des centaines de passages sont indispensables pour maîtriser un mouvement. Les qualités physiques sont indispensables mais il est aussi nécessaire d'avoir un mental solide. Il faut accepter le danger, apprivoiser les risques de chute », insiste Stéphanie. Les jeunes doivent s'organiser pour concilier études et entraînements. « Le collège Verlaine propose des horaires aménagés et depuis 2015 les écoliers peuvent venir à la salle sur les créneaux des TAP », précise la dirigeante qui souhaite améliorer le secteur compétition et développer la gymnastique rythmique.

Tag(s) : #Gymnastique, #Saint-Laurent-Blangy

Partager cet article

Repost 0