Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actuellement sur les routes de Paris - Nice, Adrien Petit a accepté, à l'avant-veille du départ de la course au soleil, de revenir sur son début de saison et sur les échéances importantes qui s'annoncent. L'Arrageois, qui défend les couleurs de Direct-Energie, est confiant à l'aube d'une période qui le verra se mesurer aux cadors du peloton sur les routes flamandes.

Comment se sont passé les premières courses de cette année 2017 ?

Elles se sont très bien passées ! Je me suis préparé en Espagne avant de participer au Tour de Valence et à la Ruta del sol. Avec l'équipe nous avons ainsi passé trois semaines dans le sud de l'Espagne. C'est une préparation idéale dans l'optique des classiques belges.

En effet après l'Espagne, cap vers les Flandres !

Oui ! J'ai fini dixième du Het Nieuwsblad le 25 février.  Dans cette course, j'avais la possibilité de jouer ma carte personnelle car j'avais fini septième en 2016. J'étais dans le groupe pour la place de quatre. C'est un résultat satisfaisant. Le lendemain, à Kuurne - Bruxelles - Kuurne, où je devais travailler pour Bryan Coquard, j'ai crevé au mauvais moment ; c'était terminé !

 

Cette semaine, c'est Paris - Nice.

C'est parti pour huit jours de course à partir de dimanche (5 mars). Il y a de quoi faire ! Il y a trois ou quatre étapes qui me conviennent... avant les dernières étapes où le parcours se fait plus vallonné.

Et ensuite ?

Je repartirai ensuite dans les Flandres avec A travers la Flandre (22 mars), le GP E3 (24 mars). Avant les Trois jours de La Panne (du 28 au 30 mars), je reconnaîtrai le parcours du Tour des Flandres. Cette course (2 avril) est toutefois encore un poil difficile pour moi.

Elle précède d'une semaine Paris - Roubaix.

Ah Paris - Roubaix ! C'est une épreuve qui m'attire forcément. C'est celle qui me plaît le plus !

Comment vois-tu cette saison ?

Elle sera bonne, j'espère. J'ai passé un cap : je pense désormais pouvoir me rapprocher des meilleurs dans le final.

Tag(s) : #Cyclisme, Adrien Petit

Partager cet article

Repost 0