Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samedi 1er avril, à l'issue de la défaite d'Arras face à Poissy (0-1), Reynald Dabrowski ne cachait pas son agacement. S'il admettait que ses joueurs avaient signé « une piètre prestation », il réservait ses mots les plus durs au terrain. « Il est catastrophique ! Arras doit faire des efforts pour sa pelouse... Il le faut pour que le foot survive dans cette ville », n'hésitait-il pas à dire. Voulant privilégier un jeu technique, il voit ses protégés être régulièrement pénalisés par de nombreux rebonds capricieux. L'entraîneur ajoutait que les conditions d'entraînement étaient elles aussi difficiles. Il sous-entendait même que certains de ses hommes pourraient quitter l'AFA pour cette raison ! « C'est comme si on faisait des trous dans la piste d'athlétisme, comme si on enlevait des lattes au parquet des basketteuses », comparait-il.

Le lendemain, René Devienne, le co-entraîneur des féminines, en se montrant beaucoup moins véhément, ne contredisait pas son collègue. Il expliquait que la relative sécheresse actuelle, au sortir de l'hiver, expliquait la médiocre qualité de la pelouse. Malgré les efforts déployés par la Ville et les arrêtés de fermeture déposés cette saison, les terrains de Degouve demeurent un problème. 

Tag(s) : #Football

Partager cet article

Repost 0