Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sur la Place des Héros, dimanche en fin d’après-midi, Anthony Gomis, solide deuxième-ligne arrageois de 32 ans, arrive en maillot de Manchester United. En terrasse, il se projette déjà vers Dakar, où le Quinze du Sénégal débutera l’Africa Gold Cup.

Quand pars-tu ?

Je décolle demain (lundi 19 juin) pour Dakar. Notre premier match est programmé le 24 juin, contre le Zimbabwe. Par contre, je ne pourrai pas participer à toute la compétition car je déménage et... il y a des travaux  ! Je ne peux pas laisser ma compagne, avec mon fils d’un an, tout faire toute seule ! Je jouerai contre l’Ouganda, le 1er juillet, avant de rentrer. Je manquerai les rencontres contre la Namibie et le Kenya.

As-tu une idée du niveau de vos adversaires ?

En 2015 et 2016 nous évoluions dans le groupe B. En novembre 2016, nous sommes montés dans le groupe A, qui réunit les six meilleures équipes africaines, Afrique du Sud exceptée. La Namibie et le Kénya sont les formations les plus fortes ; la Namibie se qualifie d’ailleurs à chaque Coupe du Monde. Le niveau est supérieur à la Fédérale 2 : ça me tire vers le haut, ça m’apporte de l’expérience ! Chez nous, nous avons un joueur de Nevers (Pro D2). Les autres sont en Fédérale 1, 2 et 3.

Quel sera votre objectif ?

Nous devons finir dans les cinq premiers pour rester dans le groupe A. C’est important car l’édition 2018 sera qualificative pour la Coupe du monde au Japon. Le premier sera qualifié, le deuxième jouera un barrage. A nous de remporter l’un de nos matchs à domicile, voire les deux !

Comment es-tu devenu international sénégalais ?

Quand Arras évoluait en fédérale 1, un Sénégalais est venu faire un essai. Même s’il n’est pas resté, nous avons gardé le contact, grâce aux réseaux sociaux. J’ai vu qu’il jouait en sélection et, quand je l’ai affronté – il jouait à Compiègne – il m’a donné le numéro du responsable de la Fédération. Je l’ai appelé et j’ai ensuite été convoqué pour un match amical en 2015. J’ai maintenant 8 sélections.

Quels sont tes rapports avec le Sénégal ?

Je suis français mais mon père est sénégalais. J’ai de la famille qui vit au Sénégal. Je n’y suis pas retourné depuis 1995 ; je suis donc ravi d’y aller. Mes parents font le voyage et seront présents au stade ! Je reverrai des oncles, des tantes, des cousins ! Ce sera mon premier match à Dakar ! Ça va être énorme ; j’ai hâte !

Tag(s) : #Rugby

Partager cet article

Repost 0