Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arrière latéral de 25 ans, capable d'apporter offensivement par ses dédoublements bien sentis, Thomas Delaine, 25 ans, a été formé au RC Lens. Il y a évolué en CFA  de 2010 à 2015. Bien qu'il ait signé un contrat de deux ans, il n'a jamais eu sa chance chez les Sang et Or. Il a ensuite rejoint Arras, où il est devenu un élément incontournable, complice dans le jeu de Sébastien Bernard. Au terme d'une remarquable saison 2016/17 (29 titularisations sur 30 possibles), il a rejoint le Paris FC. Installé près de Brie-Comte-Robert, il vit avec sa compagne ; le couple attend un heureux événement.

C'est par où Paris ?

 

Comment se passe ce début de saison en Ligue 2 ?

Plutôt bien ! J'ai été titulaire lors des deux premières journées et le club a pris 4 points. Notre niveau de jeu est encourageant. Je travaille bien au quotidien. Je sais toutefois que je dois encore franchir quelques paliers pour être un titulaire indiscutable. Je suis sur la bonne voie mais je dois continuer à écouter le coach et mes partenaires expérimentés. A moi de tenir sur le long terme !

As-tu perçu une grosse différence entre la Ligue 2 et le National 2 ?

Oui, surtout au niveau du rythme. Tout va beaucoup plus vite, ça joue en une ou deux touches de balle. Il faut être très attentif à son placement, rester concentré durant 90 minutes. C'est éprouvant physiquement et mentalement.

Comment as-tu vécu le repêchage du Paris FC en Ligue 2 ?

En arrivant ici, je ne savais pas que nous pouvions être repêchés. Quand ce fut officiel, ce fut un moment de joie : j'avais toujours rêvé d'être dans le monde professionnel. Il y avait aussi un peu d'appréhension, car je savais le niveau élevé.

Quand tu as eu l'opportunité de rejoindre le PFC, tu venais d'obtenir un CDI de jardinier-paysagiste. Choisir le football a-t-il été un choix facile ?

Je n'ai pas dormi pendant une semaine ! Cette décision concernait aussi ma compagne, qui travaillait dans le Nord ; c'était un choix pour nous deux. J'ai beaucoup réfléchi. J'ai 25 ans, je sortais de deux bonnes saisons à Arras... Dans ma tête je pensais avoir le niveau. Je ne me suis pas trompé.

Le maître du couloir gauche

Ton parcours, du coup, est original...

Je le vis bien. J'ai été formé à Lens, je connais le monde pro... même si je n'avais pas eu la chance d'en faire partie. Là, je me suis adapté rapidement. Quand j'étais amateur, j'étais bien dans ma tête ; j'ai aimé mes années à Arras.

Attends-tu certains matchs en particulier cette saison ?

Quand j'ai su que nous étions en Ligue 2, j'ai regardé les dates des matchs contre Lens et Valenciennes. Ce n'est pas en raison d'un sentiment de revanche, mais parce mes proches viendront me voir. Ce sera une grande joie, une belle fête de jouer devant eux.

Tu as un an de contrat (+ 1 en option) avec le PFC. Comment vois-tu la suite ?

Actuellement, je suis focus sur le PFC ; c'est une chance énorme d'être en Ligue 2. Je n'ai que deux matchs en pro. Je ne pense pas à la suite, c'est bien trop tôt. Même si le foot est un monde d'opportunités, je suis très bien au PFC. Je veux faire une bonne saison et que le club se maintienne.

Tag(s) : #Football

Partager cet article

Repost 0