Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Née en 1991, Pauline Crammer est une attaquante efficace. Elle débute en D1 à 15 ans à Hénin-Beaumont où elle reste jusqu'en 2012 (57 buts en 117 matchs). Elle part ensuite en Belgique, d'abord à Zulte (2012-2013) puis à Anderlecht (2013-2016). Elle fait alors une pause pour donner naissance à une petite Julia en décembre 2016. Elle travaille à mi-temps comme conseillère de vente à Intersport.

Pauline a remporté l'Euro U19 en 2010 - son meilleur souvenir sportif - et été finaliste de l'Euo U17 2008. Elle compte 6 sélections en équipe de France B et une cape en A (en novembre 2010).

Sous le maillot d'Anderlecht (photo : footfeminin.be)

Pourquoi avoir choisi Arras pour votre retour ?

Ce club semblait me convenir pour une reprise. Le rythme de compétition, les fréquences d'entraînement, l'état d'esprit et le projet arrageois expliquent mon engagement à l'AFCF.

Après votre pause d'un an comment appréhendez-vous ce retour à la compétition ?

Il y a forcément de l'appréhension. Même si le LOSC, en me laissant m'entraîner avec son équipe, m'a permis de me remettre doucement dans le bain en fin de saison passée, même si je ne suis pas restée inactive après ma grossesse, il me faudra un temps de réadaptation. A moi de faire le nécessaire pour qu'il soit le plus court possible !

Quels sont vos objectifs personnes pour cette saison ?

Je n'ai pas d'autres objectifs que de retrouver de bonnes sensations et prendre du plaisir sur le terrain. Je ne me mets pas de pression particulière même si je souhaite faire la meilleure saison possible et permettre à Arras d'atteindre ses objectifs.

Connaissez-vous certaines joueuses d'Arras ?

J'ai déjà joué avec certaines d'entre elles, comme Marie Schepers, Marion Mancion ou Pauline Martin. Les autres filles, je les connais de nom... plus ou moins !

Pauline Crammer à côté de Marie Schepers

Connaissez-vous le niveau de la D2 française ?

Je connais un peu la D2 française. J'ai eu la chance de m'entraîner avec le LOSC et je suis allée voir quelques matchs lors de la dernière saison. Je crois que, comme le foot féminin français, la D2 a fortement évolué ces dernières années. Pas mal de filles ayant joué en D1 sont venues renforcer certaines équipes.

Comment jugez-vous le niveau de la D2 par rapport à celui de la ligue belge?

Le niveau de la ligue belge me semble un peu plus élevé : des équipes belges ont battu Arras et le LOSC l'an passé en amical. Ce championnat, qui compte d'excellentes joueuses, est sous-côté aux yeux des Français. J'ai été sélectionnée en équipe de France quand j'y évoluais.

L'équipe de France est-elle un objectif ?

L'équipe de France a été pour moi une expérience formidable. Ce serait un plaisir d'y retourner. Pour le moment, il est toutefois présomptueux d'y penser.

Qu'avez-vous pensé de l'Euro des Bleues (éliminées sans gloire en 1/4 de finale) ?

J'ai été déçue par le résultat des Bleues. Elles avaient la possibilité de faire mieux mais il leur a manqué un petit quelque chose. C'était la première compétition du nouveau sélectionneur, les joueuses m'ont semblé un peu fatiguées et les équipes avaient un niveau très proche. Je suis déçue pour les filles dont c'était la dernière échéance internationale et qui n'ont donc rien gagné avec l'équipe de France.

Tag(s) : #AFCF

Partager cet article

Repost 0