Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1er tour de Coupe de France : Olympique Arras 0 - 0 ASPTT Arras (7-6, TaB)

Avertissement : Thobois (87') pour l'ASPTT

Olympique : Delforge - Mazure, Choutter, Menard, Derraz (puis Aubry, 94') - Secleppe (puis Fandi, 75'), Dambrine - Ouakid (cap), Roudane (puis Guette, 46'), Benmoussa - Ait Karroum. Non entrés : Ibrahim, Seddiki. Entraîneur : Rouhi.

Asppt : Chevreau - Doudain, Thobois (puis Michel, 91'), Dehon, Rouze - Abdallah, Delfosse, Ben Youssef (cap), Martin (puis Desanlis, 53') - Lenzi (puis Douchez, 46'), Guette. Non entrés : Gobarden, Dhorne. Entraîneur : Zelazny.

La joie de l'Olympique Arras après sa qualification aux tirs au but

Pour le premier match officiel de son histoire, l'Olympique d'Arras s'est qualifié, logiquement, pour le deuxième tour de la Coupe de France. Face à une vaillante équipe de l'ASPTT, les protégés d'Hassan Rouhi ont toutefois dû attendre la séance de tirs au but pour composter leur ticket. "C'est une bonne équipe ; elle ne nous a pas rendues les choses faciles", admettait le coach.

S'ils ont globalement dominé et parfois signé des mouvements intéressants, sous l'impulsion d'un Dambrine très présent, ils se sont montrés inefficaces, à l'image d'Aït Karroum, inspiré dans ses appels et ses dribbles, moins dans le dernier geste, comme en atteste son échappée conclue par un tir contré (38') ou  sa tête à bout portant sur un bon service de Ouakid (31'). Chevreau, le gardien postier, a brillé, sûr dans ses sorties, autoritaire sur sa ligne... et chanceux quand l'un de ses partenaires a envoyé le ballon sur sa barre (106'). Devant lui, Thobois, toujours bien placé, a coupé de nombreuses offensives.

Grosse bataille au milieu du terrain

La nette supériorité technique de l'Olympic, porteuse de promesses, a été frappante pendant une heure, avant que la fatigue, amplifiée par la chaleur, ne fasse baisser la qualité des débats. Au jeu souvent court de leurs adversaires, l'ASPTT répondait par de longs ballons vers Guette. L'avant-centre, sur un dégagement de son gardien, aurait pu marquer d'une belle volée (40').

La dernière demi-heure du temps réglementaire et la prolongation ont vu la nervosité gagner les protagonistes. Malgré la tension, le match s'est déroulé dans un excellent état d'esprit. Aux tirs au but, Delforge a fini par donner la victoire aux siens, signant l'arrêt décisif à la huitième tentative.

Tag(s) : #Football, #Coupe de France

Partager cet article

Repost 0