Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coupe de France, 4ème tour : Olympique Arras (D7 Artois) 2-0 USO Drocourt (D3 Artois) 2-0

Arbitres : M. Robida assistés de M. Bertoux et M. Pauchet.

200 spectateurs environ

Buteurs : Secleppe (11') et Derraz (27') pour Olympique Arras

Avertissements : Secleppe (37') et Aït Karroum (65') pour Olympique Arras

Olympique Arras : Delforge – Derraz, Chouiter, Minart, Mazure – Secleppe, Dambrine – Ait Karroum (puis Fandi, 88'), Rouhi, Benmoussa (puis Lahmar, 69') – Ouakid (cap) puis (Ghorifa, 84'). Non entré : Benchrif. Entraîneurs : Dambrine et Mohamed.

USO Drocourt : Monnier – Havart, Petit K (puis Camus, 55')., Bougard (cap), Cousin (puis Kadionik, 55') – Gavazzi, Petit R. (puis Sevin, 9'), Mura, Sadouki – Routine, Michel. Non entré : Petit C. Entraîneur : Froissart.

Au terme d'une rencontre âpre et engagée, « d'un vrai match de coupe », dixit Ali Mohamed, le président et entraîneur des locaux, l'Olympique Arras poursuit son aventure en Coupe de France. Le Petit Poucet a profité de grosses erreurs de Monnier, le gardien de Drocourt, pour s'offrir deux buts d'avance avant même la demi-heure de jeu. Le malheureux portier a d'abord relâché un coup franc lointain et anodin de Dambrine. Secleppe a profité de l'offrande (1-0, 11'). Fébrile et sans doute marqué par sa faute de main, il a ensuite concédé un corner évitable... sur lequel sa sortie a été pataude. Derraz, isolé, a ajusté sa tête (2-0, 27'). « Ces deux cadeaux nous ont considérablement compliqué la tâche », pestait Froissart, le technicien visiteur. « Avec cet avantage, il ne nous restait plus qu'à bien tenir », appréciait son homologue. Grâce notamment à l'activité et à la justesse de la paire Secleppe – Dambrine, les coéquipiers de Ouakid ont su maîtriser leur adversaire.

La partie, hachée par des fautes incessantes, le plus souvent commises par les Arrageois, a été un vrai combat. Les duels ont été nombreux en milieu de terrain, à la tombée des longs ballons dont les deux camps ont abusé. Le danger ne pouvait venir que de coups de pied arrêtés mais Drocourt les a mal négociés ou a vu Delforge réussir un sans faute dans ses sorties. Les débats auraient pu changer d'âme au retour des vestiaires quand Derraz a, semble-t-il, fauché Sadouki dans la surface (50'). M. Robida, dont l'arbitrage a été intelligent, n'a pas sifflé. Après un excellent travail de Rouhi, Ait Karroum, oublié au second poteau, aurait pu éteindre tout suspense mais sa tête n'a pas trouvé le cadre (72'). Sans conséquence puisque Drocourt, au final, ne se sera jamais montré vraiment dangereux.

Tag(s) : #Coupe de France, #Olympique Arras

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :