Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ArrasTarbes-2658.JPG

Le public, sans cesse derrière ses protégées, ajoué un rôle déterminant dans

la victoire d'Arras.

 

Elles sont épatantes ! Les Demoiselles ont fait vivre une soirée palpitante à une salle Tételin une nouvelle fois copieusement remplie. Elles ont dominé Tarbes (64-59) au terme d'un match riche en rebondissements. "Nous avons gagné en équipe, à la rage. A 2000 contre 5, c'est plus facile. Je ne sais pas si à l'extérieur nous aurions gagné" reconnaissait Cécile Piccinn, fière de ses protégées. L'entraîneure ajoutait ensuite : "C'est facile de gagner quand on a plus de 100 d'évaluation et une Américaine qui met plus de 30 points... mais aujourd'hui, ce n'était pas le cas." Maggie Lucas n'était effectivement pas dans un grand soir (29% de réussite, - 1 d'évaluation) et, serrée de près par les filles du Sud-Ouest a eu du mal à s'exprimer. L'arrière a toutefois inscrit un panier fabuleux, qui a changé le scénario de la rencontre. Arras était alors à  - 5 (52 - 57, 37'). La technicienne a pris un temps mort. "J'ai annoncé un système pour Lucas. Je lui ai dit ce que me disait souvent l'un de mes coachs : c'est dans les grands moments que l'on voit les grandes joueuses. Je savais qu'elle avait la confiance pour mettre ce tir." Et paf ! Dans le  mille ! Arras revenait dans la course et Plouffe, étincelante malgré une quatrième faute commise en fin de troisième quart temps (17 points, 10 rebonds, 27 d'évaluation) enchaînait trois paniers d'affilée, dont deux au buzzer, pour offrir la victoire aux Artésiennes (61-57, 38'), scellée par un trois points venus de nulle part de Rooney (64 - 59).

ArrasTarbes-2615.JPG

Avant ce final à suspense, les Demoiselles ont souffert face à la défense rugueuse, au pressing tout terrain et aux prises à deux imposés par des Tarbaises agressives, dans le sillage du pitbull Ouardad, du lévrier Loyd (6 interceptions) et du berger allemand Reghaïssia. "Nous avons subi une grosse pression... et nous devons travailler ces cas de figure. A nous de ne pas paniquer mais, physiquement, nous commençons à être émoussées car notre jeu demande de l'énergie. Nous avons mis moins d'intensité que lors des cinq premières journées" analysait  Cécile Piccin.

Les Arrageoises ont perdu beaucoup de ballons (23) mais ont compensé ce gaspillage par une réelle intelligence aux rebonds (44 à 29). Les intérieures locales ont réussi à attirer leurs homologues loin du panier pour s'offrir une plus grande marge de manoeuvre. Comme, de plus, Turcinovic se montrait brillante, malgré quelques gourmandises (10 points, 7 rebonds, 3 passes pour 13 d'évaluation), et Diawara efficace (9 points, 10 rebonds, 16 d'évaluation), les protégées du président Monneret pointait en tête à la pause (43-31). "Je savais que nous aurions du mal au troisième quart temps, que Tarbes mettrait une grande envie. Ce serait comme un quitte ou double..." Et ça a été un quitte ! Les locales ont explosé, subi l'impact de leurs adversaires qui, en 10 minutes, avec une Loyd (16 points) et une Bentley (14 points) précises, ont refait leur retard (49 - 49, 30'). Quand Ouardad a réussi deux shoots primés consécutifs (52 - 57, 34'), la victoire semblait avoir chosi son camp... mais Maggie Lucas allait dégainer !

 

ArrasTarbes-2649.JPG

 

 

ArrasTarbes-2619.JPG

 

PS : merci à tous ceux qui m'ont souhaité mon anniversaire !

Tag(s) : #Championnat 2014-15

Partager cet article

Repost 0