Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VilleneuveArras-9831.JPG

Anaël Lardy a livré une belle partie, n'hésitant pas à attaquer la raquette adverse.

 

VilleneuveArras 9825A Villeneuve, face à des Nordistes pas au top de leur forme, Arras est tombé avec les honneurs (73-61). "Nos adversaires, qui sont dans le top 4, ont eu peur jusqu'au bout" soulignait Cécile Piccin, satisfaite de l'état d'espit de ses filles. Une nouvelle fois les Artésiennes n'ont pas été loin du succès - même  si elles ont toujours couru après le score, les cinq premières minutes exceptées - mais elles n'ont pu l'atteindre. "Le problème, c'est  que nous jouons à six. Tout le monde n'est pas concerné" piquait l'entraîneur sans citer de nom... mais, au vu des temps de jeu, les dilettantes étaient toute trouvées ! Dans le camp d'en face, le banc, auteur de 24 points, est un vivier de forces vives. Même les fautes précoces de Sanni n'ont guère tourmenté les locales...

Après un excellent début (0-5, 2') les visiteuses ont peu à peu cédé face à leurs hôtes, toutefois sans jamais être décrochées. Malgré un jeu collectif parfois défaillant (20 balles perdues dont 7 pour Coulibaly), de grosses maladresses offensives, quelques oublis défensifs  et une adresse incertaine (35%), les Demoiselles, vaillantes, ont résisté. Coulibaly, malgré les intenses prises à deux dont elle était victime, a pesé (10 rebonds, 12 points, 5 fautes provoquées), Lardy s'est montrée entreprenante (12 points, 4 passes et 6 fautes provoquées) et  les jeunes, Mendy et Djalbi Tabdi, ont apporté leur fraîcheur. Mais Villeneuve peut s'appuyer sur des joueuses de talent, à l'image de l'excellente Meesseman (8 rebonds, 14 points, 24 d'évaluation) et de l'intelligente meneuse Eldebrick. A l'entame du dernier quart, alors qu'Arras était encore menaçant (53-46, 30' après être revneu à 4 points, 47-43, 29'),la Suédoise a enchaîné deux shoots primés pour donner de l'air aux siennes. Comme Kemba a elle aussi trouvé le mille, les demi-finalistes de l'Eurocoupe pouvaient souffler (62-48, 33') : elles venaient de poser la main sur un succès certes logique mais longtemps contesté par leurs vosines.VilleneuveArras-9830.JPG

Naigouma Coulibaly a constamment été prise par deux adversaires. Dur, dur !

Tag(s) : #Championnat 2013-14

Partager cet article

Repost 0