Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3.jpg

"On est champions, on est champions...ben non, on est avant-derniers !"

Dans une ambiance de fête, qui pouvait laisser croire qu'elles venaient de décrocher le titre de champion de France, les Demoiselles ont signé leur sixième victoire de la saison face à Angers (76-69). Ce succès, couplé au revers de Nice à Villeneuve, leur permet de récupérer l'avant-dernière place et d'accroître ainsi leur chance de repêchage. "On est mieux mainteant qu'avant le match" notait Cécile Piccin, avant de rappeler que "depuis sept ans, il n'y a jamais eu deux descentes de Ligue." Reste à espérer que cette série se poursuivre en guettant les problèmes financiers des autres clubs...

1

Anaël Lardy a signé n gros match.

Même si la plupart (toutes ?) des joueuses ne seront plus arrageoises la saison prochaine, elles ont livré un match plein et n'ont pas hésité à aller au combat, à l'image d'une Coulibaly dont l'apport en points et rebonds (20 et 16) n'a d'égal que sa contributions en poings et en coudes dans la lutte sous les panneaux. "Il y avait de la hargne. Je leur avais demandé de se battre sur tous les ballons, comme des lionnes. Les filles avaient de toute façon à coeur de gagner après tout ce qui s'est dit cette semaine" appréciait Cécile Piccin. Face à des Angevines sereines, parfois à l'excès, et fidèles à leur réputation de shooteuses hors pair à trois points (10/22 dont 3/5 pour Prodhomme et 2/3 pour Aubert), les Artésiennes ont livré une prestation valeureuse dans le sillage d'une Lardy de gala (17 points, 8 passes et 22 d'évaluation). Très équilibrée en première période, la rencontre a semblé basculé en faveur des visiteuses en début de troisième quart temps (42-47, 23'). Mais, en dépit de la quatrième faute de Coulibaly, les Artésiennes ont trouvé les ressources pour recoller (52-51, 30'). Dans le dernier quart, l'adrsse de Krawczyk au shoot primé (4/5 pour 16 points au total) a mené Arras à la victoire. "76 points, 95 d'évaluation en un seul match ; en début de saison, il nous fallait trois matchs pour atteindre ce total" plaisantait Cécile Piccin.

9.jpg

Pas facile d'arrête Naima Coulibaly !

Tag(s) : #Championnat 2013-14

Partager cet article

Repost 0