Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Basket3.jpg

La vrai Leilani Mitchell est de retour !

(19 points, 5 passes, 9 rebonds pour une évaluation de 24)

 

Décidément, Arras est imprévisible ! Capables de changer de visages d'un match à l'autre, de passer du médiocre au sublime en une semaine, les Demoiselles peuvent aussi se métamorphoser sur la durée d'une rencontre. Hier les Artésiennes sont venues à bout de Lyon (72-59) au prix d'un brillant dernier quart d'heure riche de 41 points, qui faisait suite à 25  minutes poussives (31-41, 25'). Grisaheva, "molle en première période, excellente en deuxième", dixit Thibaut Petit, est le symbole de cette équipe versatile.

"Notre début de match a été difficile, avec beaucoup de ratés et peu d'adresse. A la pause,  nous sommes à 23% de réussite ! Nous avons laissé les Lyonnaises courir et nous leur avons donné des paniers faciles. Heureusement nous ne sommes qu'à - 6 à la mi-temps. Ce fut  notre chance !"reconnaît l'entraîneur qui poursuit, comme désarmé par le courant alternatif qui anime ses protégées : "je ne me suis pas énervé. Je n'ai gueulé ni à la mi-temps, ni aux temps morts. J'ai juste demandé un peu plus d'agressivité."

ArrasLyon-1006.jpgLe quart temps initial est un festival de maladresses, équitablement réparties entre les deux adversaires (10-14, 10').  Les visiteuses, dans le sillage de Coleman et Thomas, profitent ensuite de l'apathie défensive arrageoise. Elles signent un 0-9 qui leur offre une marge intéressante (16-18, 14' puis 16-27, 16'). Les locales trouvent leur salut dans la précision à trois points de Mitchell (50 % à 4/8) et de d'une Reghaissia ressuscitée (67% à 2/3). Avec une Legoupil rusée et précieuse, les Rhodaniennes, à l'aise dans le jeu rapide, continuent  toutefois à dominer les débats après la pause (31-41, 25').Et c'est là que la partie bascule. La Halle Tételin, sentant ses favorites en grand danger, décide de les encourager, les pousse pour entamer une belle remontée. Arras retrouve de l'énergie en défense, de la hargne en attaque et de la précision dans ses shoots. "Le public est resté derrière nous . C'est la première fois que ça se produit quand nous sommes en difficulté. Les filles n'ont rien lâché, alors qu'elles auraient pu craquer !" apprécie Thibaut Petit, pour qui la victoire est "collective. C'est celle des joueuses, du staff et des supporters. C'est un plaisir et une récompense pour tous". Le coach aligne un cinq performant - Badé, Marginean, Reghaissia, Grishaeva, emmenées par une Mitchell "très, très bonne" - qui  émiette les pauvres Lyonnaises, désemparées (15 balles perdues) et impuissantes. Sevrées de ballons par une défense énorme et intelligente, les partenaires de Sauret subissent un terrible 18-0 (49-41, 32') qui les laissent sonnées. Diop et Le Goupil, coupables de cinq fautes, regagnent leur banc la tête basse quand Mitchell, ovationnée par une salle heureuse de revoir enfin sa meneuse à son vrai niveau, quitte le parquet en héroïne ! Aulnette (1 point) participe à cette fin de match festive, qui scelle la réconciliation entre les Demoiselles et leurs fans. Oubliés les sifflets du match Arras - Nantes...

Cette belle après-midi est hélas ternie par une sévère altercation entre les supporters artésiens, inutilement chambreurs, et Mame Marie Sy Diop. Les invectives et l'attroupement belliqueux qui précédent le retour aux vestiaires des Lyonnaises rappellent les tristes incidents d'un lointain Arras - Calais. Loin de cette bêtise, en salle de presse, Thibaut Petit se satisfait de ce succès, synonyme de maintien :  "Dans cette saison folle, sur le terrain comme en dehors, nous avons démontré sur le parquet que nous avons avons notre place en Ligue."

 

ArrasLyon-1009.jpg

Pour la première fois de la saison, le pubic arrageois a poussé son équipe

même dans les moments difficiles.

 

Basket7.jpg

Basket6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la peine en première mi-temps, Nadia Grishaeva a été énorme après la pause

(10 rebonds, 13 points et 17 d'évaluation)


Tag(s) : #Championnat 2011-12

Partager cet article

Repost 0