Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1.jpg

Etonnant duel entre la petite Leilani Michell et l'imposante Olayinka Sanni

 

Au terme d'un match intense et plaisant, Arras s'est incliné sur le buzzer à Villeneuve d'Ascq (75-73). "Il y a de la déception par rapport au résultat et au scénario du match mais, et c'est ce que j'ai dit aux filles dans le vestiaire, nous avons le bon état d'esprit et nous avons joué un beau basket. A nous de conserver ce jeu-là et tout ira bien pour la suite de la saison." Mais, malgré tout, l'entraîneur belge avait en travers de la gorge la dernière action de la rencontre. Récit de ce money time brûlant. Akonga vient d'égaliser sur deux lancers francs (73-73, 40'). Il reste une vingtaine de 4.jpgsecondes à jouer et Villeneuve déploie une attaque. Les Artésiennes laissent leurs adversaires aller au shoot. Le tir de Spencer ne trouve pas le cercle mais Wambe jaillit dans la raquette, s'empare du ballon et d'un lay-up donne la victoire aux siennes (75-73). "Nous avons manqué d'intelligence. Nous n'avions que deux fautes d'équipe : il fallait faire faute !" peste Thibaut Petit, qui signale aussi que, sur cette ultime action, l'arbitrage a été quelque peu approximatif.... "mais ce n'est pas la cause de notre défaite" s'empresse-t-il d'ajouter.

Avant cette dernière minute palpitante, les deux formatons se livrent un duel haut de gamme qui régale le Palacium. La première période est équilibrée, aucun des deux rivaux ne parvient à se détacher. Si les Nordistes sont le plus souvent en tête grâce à un cinq majeur de très haut niveau, Arras, au collectif plus homogène - 18 points venus du banc... contre 2 aux locales ! -ne cédent en rien. Les visiteuses sentent même le bon coup quand Sanni, monstrueuse  (11 rebonds, 24 points, 7 fautes provoquées pour une évaluation de 28 au final) écope de sa troisième faute dès la quinzième minute. Mais l'intérieure US n'est pas la seule force du groupe d'Abdou N'Diaye. Wambe (15 points, 6 passes) brille à la mène et fait souffrir Mitchell et 5.jpgCousseins-Smith. Gomis (22 points) percute avec classe et Spencer, la nouvelle venue, apporte son écot (8 rebonds, 10 points). Dans le camp artésien, Akonga (28 points dont les 10 derniers d'Arras, 8 rebonds, 28 d'évaluation) vole,  Reghaissia (12 points) est solide et Grishaeva (un joli double double avec 10 points et 10 rebonds) lutte cranement dans la raquette malgré un évident déficit de puissance. A la pause, le score traduit l'indécision des débats (35-33).

En début de troisième quart temps,  Avec Sanni de retour sur le parquet, Villeneuve, efficace et en réussite, se détache (44-35, 25' ). Au courage et au talent, petit à petit, Arras recolle dans le sillage d'une Mitchell qui brille par intermitence (un beau trois points pour égaliser à 56-56, 32'). Les débats, dès lors, deviennent crispants. Les locales semblent prendre une option sur la victoire en sortant victorieuses d'un concours de shoots à trois points : Badé ouvre les hostilités mias loupe, Gomis trouve la cilbe (66-60, 37'), Reghaïssia réplique (66-63, 37') et Miss Go insiste (69-63, 37'). Le temps mort pris par Thibaut Petit est salvateur : Akonga signe six points consécutifs (69-69, 39')... mais ce retour, tout magnifique qu'il soit, sera vain.

 

2.jpg

Nadia Grishaeva, courageuse, a lutté avec un certain succès dans la peinture

 

3.jpg

Encore un match magique de Super Pauline !

Tag(s) : #Championnat 2011-12

Partager cet article

Repost 0