Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Open-4110.jpg

Krissy Badé, ici  à la lutte avec Romy Baer, a été la meilleure Arrageoise, l'une des rares à

soutenir la comparaison avec les Lyonnaises

 

Lyon, équipe née des cendres de Challes saupoudrées de trois "vraies" Rhodaniennes, présente un collectif déjà rôdé, qui se connaît à merveille. Arras, avec Krissy Badé comme seule rescapée du groupe 2011/12, est en chantier, en manque cruel d'automatismes. Comme, de plus, la préparation des Artésiennes a été perturbée par des arrivées tardives (la meneuse Evans, le joker médical Ajanovic) et des blessures (Malashenko, Dabo, Dorogobuzova), les fondations de leur jeu  sont encore brinqueballantes. Pour l'ouverture de la saison, à l'open de la Ligue à Coubertin, nulle surprise : les protégées de Laurent Buffard ont surclassé celles de Thibaut Petit (75-63). L'entraîneur belge reconnaissait volontiers la supériorité adverse : "Elles ne sont pas dans la même catégorie. Leur victoire est amplement méritée. Il n'y a pas photo."

Menées durant la quasi-totalité de la rencontre, les partenaires de la nouvelle capitaine, une décevante Jo Halilovic (6 points à 40%, 4 passes et 2 interceptions mais 3 balles perdues), ont très vite laissé leur adversaire prendre le large (55-32, 26') avant de se ressaisir dans le dernier quart temps. Le score a alors pris une ampleur moins cinglante, mais ce reflet, certes plus agréable, est trompeur, tant l'écart entre les deux adversaires était criant. Dans les dix ultimes minutes, Dabo a gommé son entame catastrophique et Carmona a révélé un potentiel prometteur (10 points avec un 2/5 à trois points et 6 rebonds). Mais le mal était fait depuis bien longtemps, depuis les premirs échanges d'un débat déséquilibré (11-18, 10'). Alors que les Arrageoises "avaient manqué de caractère en première période" dixit leur coach, son homologue savourait "ce match pris par le bon bout."

Open-4133.jpg

Des deux côtés du terrain, les Nordistes ont souffert. En défense la mobilité de Sy-Diop et l'intelligence de Podrug ont été un calvaire pour les intérieures roses. "Nous avons manqué de concentration, nous n'étions pas assez dures" admettait Krissy Badé, l'une des rares Artésiennes au niveau (17 points, 19 d'évaluation). Certains paniers lyonnais, déconcertants de facilité, faisaient passer les Demoiselles pour des petites filles... Offensivement, dans le sillage d'une Evans en difficulté face à la tenace Plagnard, elles se sont précipitées (32% de réussite). "Le ballon n'a pas circulé, le collectif n'a pas été bon. Sous la pression lyonnaise nous sommes sortis de nos schémas, nous n'avons pas eu de situations faciles et nous avons dû forcer nos shoots" analysait Thibaut Petit, qui sur la touche, oscillait entre colère - coup de pied dans une bouteille - et résignation. Krissy Badé approuvait : "Il n'y avait pas de construction, nous avons pris nos shoots trop rapidement."

Cette défaite rend, déjà, capitale la rencontre contre Basket Landes, samedi à la Halle Tételin même si Thibaut Petit demande "de la patience. Le début de saison est compliqué... même si le prochain match sera important. Nos jeunes joueuses peuvent évoluer mais il y a beaucoup de boulot ; il va falloir travailler dur à l'entraînement !"

Open-4124.jpg

Pas facile, cette rencontre contre Lyon pour Jo Halilovic !

Tag(s) : #Championnat 2012-13

Partager cet article

Repost 0