Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

10.jpgAu terme d'un match parfois haletant, Arras a signé sa prmière victoire de l'année (59-53). Ce succès a été obtenu face à une grosse cylindrée du championnat, Mondeville, équipe elle aussi qualifiée pour l'Euroligue. « Je suis très content pour les joueuses et le public » appréciait Thibaut Petit. Jo Halilovic, auteur d'un match de toute beauté qui rappelait les grandes heures de Jo Gomis (17 points et un 3 sur 4 au tir primé), ajoutait en écho : « nous nous sommes auto récompensées... et ça fait du bien ! » Arras construit son succès en deux temps. Un premier quart temps de feu, avec une adresse à trois points sidérantes - cinq des six premiers paniers - place les Demoiselles en tête (26-19, 10'). Elles surprennent alors les visiteuses par un jeu rapide, parfois brillant collectivement. « Cette grosse réussite initiale nous a mis en confiance » apprécie l'entraîneur artésien qui ajoute aussitôt : « mais la clef a été notre agressivité défensive, qui a poussé l'advesaitre à prendre des tirs difficiles. » Pour contenir le retour de Normandes vexées, les locales sortent en effet le bleu de chauffe. Le match devient alors un combat incessant. La lutte dans les raquettes est intense, comme l'énergie déployée dans les taches ingrates. M5.jpgondeville, portée par une Coulibaly hargneuse, domine sous les paniers et grignote son retard : à la mi-temps l'issue des débats reste indécise (34-31, 20'). Au retour des vestiaires, les deux équipes poursuivent leur mano à mano défensif avant qu'Arras ne parvienne à s'extirper de l'étau... tout en mainteant son adversaire sous l'éteignoir. Halilovic tire un profit maximum d'espace ouvert au minimum (46-36, 30'). « Dommage alors de ne pas avoir su tuer le match. Nous avons manqué des ballons faciles et offert des contre attaques » regrette Thibaut Petit, qui tique en pensant aux 19 balles perdues par ses protégées. Dans le dernier quart, Arras laisse ainsi Mondeville espérer. Une maladresse d'Evans par ci, un louper de Dabo par là... et les Normandes profitent de l'aubaine (46-42, 32' puis 52-48, 37' et encore 57-53 à 30 secondes du terme). Mais, les Artésiennes, en tête 38 minutes durant, ne paniquent pas. Il aurait été bien dommage de voir s'envoler dans les ultimes secondes une victoire méritée (59-53).

3.jpg

Une première réussie pour Radi Bacharova

 

2.jpgUn match haut de gamme pour Jo Halilovic !

 


Tag(s) : #Championnat 2012-13

Partager cet article

Repost 0