Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mitchell2.jpgC'est fait ! En s'imposant à Villeneuve d'Ascq (56-58) Arras a confirmé son succès de 10 points du match aller et, surtout, s'est offert une qualification pour les quarts de finale. Pour une première participation à une coupe d'Europe, la performance est remarquable.

Comme lors de la première manche, Arras semble paralysé par l'enjeu lors des vingt minutes initiales. Manque d'agressivité et shoots qui n'atteignent pas leur cible, les Demosielles souffrent, surtout dans la raquette où Sanni et Thomas imposent leur puissance. Un cinglant 10 - 0 en début de deuxième quart temps (16-17, 13ème puis 26-17, 17ème) permet aux Nordistes de revenir dans la course aux quarts. Juste avant la pause, elles sont même virtuellement qualifiées (34-23, 19ème).  Si Marielle Amant s'emploie à maintenir son équipe à flots, elle écope d'une troisième faute qui n'augure rien de bon ; ce n'est pas Aïja Putnina, hors du coup ce soir, qui pourra la suppléer... "Nous avons manqué d'agressivité en première mi-temps et, même si nous jouions juste, nous êtions maladroits mais nous savions que ce serait difficile. Nous découvrons l'Europe avec de jeunes joueuses, ce qui peut expliquet notre fébrilité dans la finition." reconnaît Bruno Blier. Et à - 11, Bruno, un peu de panique ? "Non, nous n'avons jamais paniqué. Je me doutais que nous allions revenir. L'adresse, c'est volatil..." Cette volatilité est illustrée par Pauline Akonga. Imprécise avant la pause, elle retrouve son fluide après le repos... et ça fait mal ! Elle signe 10 points dans le troisième quart temps (22 au total). Arras, poussé par les  tambours et les cris de ses 200 supporters tout de rose vêtus, devient plus agressif dans le sillage d'une Krissy Badé vorace (5 interceptions). En conférence de presse, Bade1.jpgBruno Blier lui rendra hommage : "la clef de notre succès est l'amélioration de notre défense. Collectivement nous avons maîtrisé Sanni mais je tiens à souligner le rôle de Krissy. C'est elle qui nous fait basculer du bon côté par son engagement défensif. Elle n'a marqué que deux points mais les stats ne disent  pas tout." Si Villeneuve pointe une deuxième fois à + 11 (39-28, 24ème), il s'agit d'un ultime sursaut. Les Artésiennes gagnent désormais les duels et survolent les débats. Elles grignotent leur retard et passent en tête au tableau d'affichage (45-46, 32ème). La cause est alors entendue, la qualification acquise. Les Z'Hurlants se sont tus et les Atre'basks, moqueurs, scandent "meilleur public, meilleur public". Au coup de sifflet final, les joueuses dansent, s'enlacent et le président Monneret s'offre un bain de foule au coeur de ses supporters.

Bruno Blier, lui, satisfait mais les traits impassibles commente la soirée : "L'essentiel est fait, nous avons la victoire et la qualification. Nous aurions même pu gagner avec un écart plus grand." Et maintenant ? "Nous sentons une vraie envie à Arras. Le club, le public attendaient cette qualification. Et pourquoi  pas être champion d'Europe ? Nous avons tout pour atteindre cet objectif, même si tout dépendra aussi des circonstances. C'est peur-être prétentieux de dire ça mais quand on débute une compétition, c'est pour la gagner. Nous avons le droit d'y croire !"Gomis.jpg

Tag(s) : #Eurocoupe 2010-11

Partager cet article

Repost 0