Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ArrasBourges-3320.JPG

Ensemble !

 

"Les filles ont tout donné mais tout donner ne suffit pas contre de telles équipes" reconnaissait Cécile Piccin après l'honorable défaite d'Arras (53-65) concédéé par Arras face à Bourges. La coach regrettait les performances "en dessous" de Rooney (0 points, 4 balles perdues,- 1 d'évaluation) et Plouffe, vite pénalisée par 4 fautes, (4 points à 22% de réussite, 9 rebonds pour 7 d'évaluation) combattives certes, mais en difficulté. "Avec cinq joueuses au niveau, le score aurait été différent" imaginait l'entrâineur, fière d'avoir contenu l'armada tango mais aussi frustrée tant l'exploit, par instant, semblait rééalisable. "On n'est pas loin ! Il ne manque pas grand chose... mais on aurait pu être plus près encore." Les protégées de Valérie Garnier, expertes en gestion des temps forts et faibles, sont un monstre à sang froid qui joue avec sa proie et finit toujours, en France en tout cas, par la croquer.

Profitant d'une entame timide des Demoiselles, notamment dominées à l'intérieur où Ciak se gave (17 rebonds), les Berruyères font la course en tête, se créent très vite une marge qui oscille entre 5 et 10 points. Solides en défense, les visiteuses étouffent parfois leur adversaires, les contraignent à la perfection pour aller au panier. "Il aurait fallu que nous n'ayions pas peur au début" souligne Cécile Piccin qui voit son homologue multiplier les changements, économiser ses forces vives. A la pause Arras pointe à 13 points (23-36).

Au retour des vestiaires, comme décomplexées, les Demoiselles haussent leur niveau, se mettent au diapason dune Turcinovic une nouvelle fois épatante. Diawara (15 points, 13 rebonds) trouve enfin la clef pour contrer les intérieures adverses et la rencontre s'équilibreArrasBourges-3326.JPG. "Nous avons montré un beau visage" apprécie l'entraîneure artésienne, ravie aussi de voir Lucas retrouver ses sensations (20 points, malgré une adresse en berne). Toutefois dès qu'Arras recolle, se rapproche à moins de 10 unités, Dumerc (17 points, 7 passes) sort de sa boîte pour éviter tout suspense. "C'est Assurancetourix, la meilleure meneuse en Europe." De plus, comme souvent face à Bourges, le duo arbitral penche du côté des favoris. "Je ne suis pas contente de l'arbitrage... mais ce n'est pas la raison de notre défaite."

"C'est un match très positif, une rencontre qui nous fera grandir" peut conclure Cécile Piccin qui, dès samedi à Montpellier, retrouvera un nouvel adverse haut de gamme.

 

 

 

3.JPG

En difficulté en première mi-temps, Djéné Diawara a haussé son niveau après la pause.

 

2.JPGUn match compliqué pour Michelle Plouffe !

Tag(s) : #Championnat 2014-15

Partager cet article

Repost 0