Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

010.JPG

Elodie Mendy a livré dix minutes prometteuses au relais d'une Dawn Evans en difficulté

 

Ce soir, Arras s'est non seulement incliné à domicile face à Lyon (49-55) mais il aussi vu deux de ses principaux rivaux pour le maintien, Villeneuve et le Hainaut, s'imposer à l'extérieur, à Charleville et Mondeville. Avec ces résultats les Demoiselles sont de nouveau dans la zone rouge (avant-dernière). "Il y avait moyen de passer un Noël plus agréable ; le club n'est pas dans une situation facile" admettait Thibaut Petit, qui maîtrise la litote.

Privées au dernier moment de Krissy Badé (crise d'asthme), les Arrageoises coulent dans le deuxième quart temps, après avoir réalisé une entame honorable (13-14, 10'). Elles traversent un immense désert en attaque, n'inscrivant aucun point durant sept minutes (13-29, 17'). Si elles maintiennent une relative cohérence défensive ("nous avons cherché à éviter les duels au maximum car elles nous dominaient physiquement et en vitesse" explique le coach artésien) elles souffrent sur les tirs longue distance de Chevaugeon. "C'était sept minutes sans basket, sans aucune vitesse d'exécution, sans jeu de passe. Nous avons été hésitants au shoot. Offensivement, c'était inexplicable" regrette Thibaut Petit. Lyon profite de la maladresse locale (31% de réussite) et des 14 balles perdues en première période pour se constituer un matelas bien épais (21-36, 20'). 019.JPG

En seconde période, Arras maintient son intensité défensive et, dans un match de bien faible niveau ("laborieux" pour le coach local) grignote son retard (32-40, 28' puis 47-53, 37'). Mais, sans répondant physique, ni lucidité, elles ne peuvent espérer de miracle. Les schémas de jeu ne sont pas respectés, les shoots, même ouverts, sont refusés. "Il n'y avait pas de circulation de balle, pas ce fluidité. Nous avons inscrit beaucoup de paniers de raccroc. De toute façon, les filles sont au bout du rouleau. Elles n'ont pas pris leurs responsabilités. Evans était absente et Mendy a dû  jouer dix minutes, ce qu'elle a bien fait d'ailleurs. Bacharova a eu beaucoup de déchet. Carmona a perdu de nombreux ballons. Dijon était moins présente que face à Villeneuve. Goodlett n'est pas vraiment en forme. Halilovic a essayé, certes, mais sans réussite. Mais j'aime ces joueuses, qui font toujours du mieux possible ! Pour l'emporter, pour compenser notre déficit athlétique, il aurait fallu être adroit : à trois points, nous avons été chocolat  (4/24) !" reconnaît Thibaut Petit qui regrette, bien sûr, l'absence de Badé, moteur du groupe et élément quasi indispensable. Les dix jours de repos feront du bien aux Demoiselles, usées dans leur corps comme dans leur tête par une première partie de saison éreintante. "Il faudra revenir avec le moral et de l'énergie" conclut le technicien arrageois.

 

015.JPG  Pour sa sernière apparition sous le maillot arrageois,

Radi Bacharova a livré une prestation sans éclat.025.JPGMalgré toute sa hargne, Sandra Dijon n'a pas pu porter Arras à la victoire

 

Tag(s) : #Championnat 2012-13

Partager cet article

Repost 0