Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JulieBarenne_525.jpgArras Panier Garni s'amuse à déstabiliser ses interlocuteurs... à l'image des excellentes interviews du mensuel So Foot. Julie Barennes est la première à passer sur le grill !

 

Arras est réputé pour son andouillette. Comment prendre le club d'une telle ville au sérieux ?

(Rire embarassé) Comme je suis une bonne vivante, ça ne me dérange pas...

 

Gastronomie toujours : à Basket Landes, il y a beaucoup de filles nées dans le sud-ouest. alors, avant les matchs, c'est foie gras, cassoulet, magrets ?

Ben non, on reste pro ! On ne se le permet pas ; c'est comme si à Arras elles mangeaient une andouillette !

 

Est-ce pour favoriser Bourges que le ballon est orange ?

(Rire) Je n'y avais jamais pensé, c'est pas mal ! Il y a quelques années, il était blanc et orange. J'espère qu'il n'est pas devenu orange pour ça... Enfin, heureusement qu'il n'est pas rose, hein ?

 

La plupart des équipes de la Ligue sont coachées par des hommes. Comment l'expliques-tu ?

Oulala, je ne vais pas faire ma féministe ! C'est à l'image de la socété, de la politique. Ce n'est pas égalitaire... même s'il y a eu des avancées. Enfin moi, j'aime bien m'occuper des jeunes. A Arras j'entraînais les poussines et à Basket Landes je gère les minimes France. Ca m'intéresse, mais coach est un métier difficile, contrairement à ce que l'on peut penser !

 

Allez, avoue-le, pendant les temps morts, personne n'entend le coach ?

Dans notre salle, c'est chaud et bruyant, il faut être collé à lui ! Mais si, hein, je l'écoute...

 

Toutes tes partenaires aussi ?

Eh, j'suis pas une balance ! Tout le monde l'écoute le coach !

 

Photo prise sur le site de Basket Landes 

 

 

 

Tag(s) : #Interviews

Partager cet article

Repost 0