Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avant d'entamer un mois de novembre de tous les dangers, où les rencontres s'enchaîneront à un rythme effréné entre championnat et Eurocoupe, Arras a subi vendredi soir une troisième défaite de rang à Nantes (87-82).

Sur les bords de la Loire, les Demoiselles inscrivent certes le premier panier mais, excepté en tout début de rencontre, courent derrière le score. Elles ne parviendront jamais à gommer le handicap concédé dans les dix minutes initiales (29-19, 10').

Akongafaute

Dans un match où les attaques prennent le pas sur le défense, les Arrageoises souffrent le martyre face à l'excellente ailière-scoreuse Williams (34 points). Dés qu'elles reviennent dans la partie, l'ancienne joueuse de Mondeville dégaine un shoot à trois points (6 sur 11 dans cet exercice) pour offrir une bouffée d'oxygène aux siennes. Dans son sillage, les Ligériennes récitent leur partition. Aubert distribue les offrandes (9 passes décisives). Gomis et Michel se rappellent aux bons souvenirs de leurs anciennes partenaires et trouvent quelques ouvertures (11 et 9 points). Tahane et Diop (12 points chacune) remplissent leur mission dans la raquette.

Arras survit grâce à Akonga, auteur d'un double double (23 points et 11 rebonds pour une évaluation de 25), et Cousseins-Smith, une nouvelle fois dans le bon tempo (21 points et 22 d'évaluation). Souvent sanctionnées par les arbitres et pénalisées par de nombreuses maladresses des deux côtés du terrain, les Artésiennes négocient mal les moments clef.

A l'issue d'un deuxième quart temps de qualité, où Mitchell retrouve ses sensations (13 points et 11 d'évaluation), les visiteuses pointent à – 2 (46-44, 20'). Malgré une troisième période compliquée (68-59, 30'), elles ne renoncent pas. Dans les cinq dernières minutes, elles font même trembler leurs adversaires. Un temps à – 11 (70-59, 31'), elles recollent petit à petit au prix d'une belle débauche d'énergie, d'une agressivité constante (81-79, 38' puis 83-80, 39'). Mais, conséquence de cette hargne, les fautes pleuvent. Au lancer franc, les Nantaises ne tremblent guère. Dans une fin de match tendu, où Badé et Williams s'échangent des amabilités, les locales font preuve de davantage de maîtrise pour préserver une victoire finalement méritée (87-82).

Désormais rentré dans le rang, Arras se trouve au cœur d'une semaine compliquée. Demain, les filles du président Monneret se rendent à Sint-Katelijne (troisième du championnat belge avec quatre victoires et une défaite) pour l'ouverture de l'Eurocoupe. Dimanche, elles accueillent Challes, le leader invaincu du championnat. Rude programme !

Tag(s) : #Championnat 2011-12

Partager cet article

Repost 0