Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

6.JPG

Clarince Djalbi-Tabdi a joué un rôle important dans la diffcile victoire arrageoise.

 

"Elles y sont allées avec le coeur" savourait Cécile Piccin à l'issue de la diffcile victoire arrachée par Arras face à Nantes (60-56). Pour ce match de reprise, avec trois joueuses (Lucas, Plouffe et surtout Rooney) en plein jet lag, les Demoiselles avaient certes perdu leur basket ("on a eu du mal dans tous les secteurs, nous n'avions pas de jambe") mais elles avaient gardé leur âme pour arracher "une victoire importante."

4.JPG

En souffrance à l'intérieur en début de rencontre, quand Podrug et Bonnan dominent Diawara et Plouffe, les Artésiennes trouvent de l'air avec l'entrée de Djalbi-Tabdi (6 points consécutifs pour passer de 15-18 à 21-18, entre la 10' et 12'). Comme leur shoot extérieur est lui aussi absent (0/7 à trois points au final ! ), elles peinent à prendre l'ascendant sur des Nantaises coriaces, rigoureuses en défense et menées par la parfois brillante Arrondo (4/7 au tir primé). Turcinovic (13 points, 3 passes), capitaine exemplaire, "notre clef" dixit Cécile Piccin, permet toutefois aux siennes de pointer en tête à la pause (30-27).

1.JPG

Au retour des vestiaires, malgré le sursaut d'une Diawara revenue à son niveau (17 points, 12 rebonds pour 25 d'évaluation), Arras coule et encaisse un 0 - 10 (30-37, 24') avant de compter dix unités de retard (32-42, 25'). "A la mi-temps tout le monde était fatigué !  Nous avons donc produit moins d'effort" analyse la coach avant de prendre une décision spectaculaire : elle sort Lucas pour jouer avec Mendy à la mène et Rooney en poste 2, et remplace Plouffe par Djalbi-Tabdi. Les Arrageoises se montrent dès lors hargneuses en défense dans une partie qui vire au n'importe-quoi sous les yeux d'une paire d'arbitres dépassés ! Petit à petit, les locales grignotent leur retard et signent un 11 - 0 à chaval sur les troisième et quatrième quart temps (34 - 44, 27' puis45-44, 35'). "Quand on est passé devant, avec l'aide du public, je savais que ça allait le faire !" souligne l'entraîneure. Si Arras pointe un temps à + 8 (54-46, 37'), les dernières minutes sont intenses, en raison de maladresses et de pertes de balle qui permettent aux Nantaises de recoller (56-54, 40' puis 58-56', 40'). Deux ultimes lancers francs de Lucas closent les débats (60-56). Ouf !

5.JPG

Certaines décisions arbitrales ont fait tomber Cécile Piccin à la renverse !

Tag(s) : #Championnat 2014-15

Partager cet article

Repost 0