Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mitchellcoup.jpg

 Pour arrêter Leilani Mitchell hier soir, il fallait employer la manière forte !

 

"Mon équipe, c'est Kinder surprise ! On ne sait jamais ce qu'on va trouver à l'intérieur" expliquait Thibau Petit à l'issue de la victoire de ses protégées sur Charleville (72-53) hier soir. Cette image bien trouvée reflétait à merveille la caractère imprévisible des Demoiselles. Indignes de leur statut samedi contre Aix, elles ont livré contre les Ardennaises "l'un des matchs les plus consistants de la saison" dixit l'entraîneur belge. "Elles ont eu une réaction digne de sportives professionnelles. Nous avons montré l'envie qui nous a manqué samedi. Je leur tire mon chapeau" poursuivait le coach, soulignant la dimension collective de ce succès qui ouvre les portes d'une alléchante demi-finale de Coupe de France (le 4 avril, contre Bourges, Challes ou Nantes).

Dans une salle Tételin guère remplie (1400-1500 spectateurs), les Artésiennes montrent d'entrée une énergie et une application bienvenues. Elles ne parviennent toutefois pas à se détacher dans le premier quart temps (20-19, 10'), faute d'une présence intérieure suffisante. Berezhynska en profite (11 des 13 premiers points des siennes). Dans ces dix minutes initiales, Arras laisse ainsi dix rebonds offensifs à son adversaire.  Les partenaires d'une Badé guerrière et précieuse (10 points) augmentent ensuite leur intensité défensive. Comme l'adresse est au rendez-vous, elles étouffent leurs visiteuses, assez peu rigoureuses, d'un 10-0 (22-21, 11' puis 32-21,16'). "C'est agréable de les voir jouer comme ça défensivement" appréciait Thibaut Petit. Sur cette base solide, les Arrageoises bâtissent un jeu rapide qui déclenche les applaudissements de la salle. Marginean (18 points) retrouve de son allant de début de saison pour concrétiser de beaux mouvements offensifs, lancée par une Mitchell partageuse (7 passes).

Au retour des vestiaires, Charleville lance ses ultimes forces dans la bataille. Un bref instant, les visiteuses semblent en mesure de changer le cours de la rencontre  à la faveur d'un 0-9 (41-24, 21' puis 41-33, 23'). Leurs hôtes répliquent aussitôt par une salve à trois points d'une belle précison (47% à 7/15 dans cet exercice). Deux tirs de Cousseins-Smith encadre un shoot de Badé pour leur redonner une avance confortable (50-33, 26'). "Je n'ai que sept joueuses. C'est dur d'enchaîner des matchs le mercredi et le samedi. Dès le deuxième quart temps les filles étaient fatiguées" souligne Romuald Yernaux.  Usées, les CArolomacériennes déosent les armes. Le dernier quart d'heure est une tranquille promenade pour les Artésiennes qui gratifient leurs supporters de quelques actions de classe. "Nous avons fait plaisir au public, c'est bien" se félicite Thibaut Petit. Dans les dernières minutes la cadette Belleka entre dans la danse etprofite d'un système construit pour elle pour inscrire un trois points net et sans bavure. Mialoundama se voit elle aussi offrir qielques secondes de jeu. "Elles seront dans le groupe pro jusqu'à la fin de la saison. Comme les deux derniers matchs de championnat compte pour du beurre, nous préparons l'année prochaine. Je veux les voir à l'entrâinement. A elles de saisir leur chance !" explique le technicien.

 

 Badé2

 Krissy Badé, exemplaire !

  

Marginean-copie-1.jpg

Gaby Marginean a signé une belle prestation (18 points), rappelant ses sorties de début de saison

 

Belleka.jpg

Bellekaamies.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'entrée - et le panier - de Joelly Belleka a ravi ses amies !

 

Tag(s) : #Coupe de France 2011-12

Partager cet article

Repost 0