Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arras-Hainaut-4421.jpg

Radi Bacharova n'était pas en réussite ce week-end à Toulouse

 

Face au promu toulousain, Arras a subi sa cinquième défaite (67-58) de la saison. Ce revers maintient les Demoiselles dans les bas-fonds de la Ligue. Heureusement, tous les autres cancres du championnat (Villeneuve, Hainaut, Tarbes et Aix) se sont inclinés. Le match contre Tarbes, samedi prochain à Tételin, vaudra cher, très cher...

Dans le Sud-Ouest, les Artésiennes, après avoir fait illusion en tout début de rencontre (4-6, 5'), dans le sillage d'une Dijon précieuse (10 points), prennent l'eau (14-7, 10').  Dabo écope certes en début de deuxième quart temps (22-16, 15') mais les failles du bateau arrageois se révèlent bien trop béantes : défense friable, absences dans la raquette, adresse en berne (24% en première période) et choix déconcertant, à l'image d'une Bacharova hors du coup (0/6 au tir, en plus de 22 minutes !). Sans collectif (seulement 7 passes décisives dans le match), en privilégiant trop souvent d'improbables actions individuelles, les visiteuses coulent. En difficulté à la barre, Evans se blesse à la cheville et doit quitter le navire. Comme Legoupil (12 points et 8 rebonds) et Adams (18 points et 7 rebonds), côté toulousain, marchent sur l'eau, les Demoiselles boivent la tasse à grandes gorgées : elles encaissent un 17-0 avant la pause (39-16, 20').

Après le repos, Arras poursuit sa visite des abysses (45-19, 23'). Mais, quand on touche le fond, on ne peut que rebondir ! Et, grâce à Carmona (10 points, tous dans le troisième quart) et Halilovic (17 points, tous en deuxième mi-temps), les Artésiennes remontent peu à peu vers la surface. Un 0-11 à cheval sur les deux dernières périodes, fruit d'une défense plus solide et d'une précision plus décente, permet aux partenaires de Badé de croire en leurs chances (52-31, 28' puis 52-42, 32').Les Occitanes ont beau muscler leur jeu et multiplier les fautes, elles ne peuvent dissimuler une certaine tension, une sensation de lâcher-prise. Diabolique, Halilovic réussit même un trois points qui permet aux siennes de revenir à - 2 (60-58, 39'). Un improbable retournement de situation se dessine-t-il ? La jeune meneuse Degorces prend alors ses responsabilités (62-58, 40'). Thibaut Petit a beau poser un dernier temps mort, Toulouse n'encaisse plus un seul panier (69-58).

Tag(s) : #Championnat 2012-13

Partager cet article

Repost 0