Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  068.JPG

Toute la hargne de Cécile piccin, coach intérimaire, n'a pas suffi !

 

Dans un match disputé sur un rythme tranquille, digne d'une rencontre amicale, Arras a explosé contre Bourges (45-74). Les visiteuses n'ont pas eu, loin de là, à forcer leur talent pour s'imposer face à de Demoiselles qui ressemblaient à des canards tout juste décapités : elles couraient sans la moindre coordination, sans la moindre cohérence. Comme à cheval entre les systèmes des deux entraîneurs - l'ancien Thibaut Petit, le nouveau Marc Silvert - elles n'ont jamais réussi à jouer ensemble. "Le contexte est difficile. Il y a beaucoup de boulot . Nous sommes en train de tout changer ! - 30, c'est normal !" constatait Cécile Piccin, qui a coaché l'équipe car Marc Silvert dirigeait Denain à Boulogne.  

081.JPGLes Berruyères, sereines et décontractées au point de s'amuser de leurs erreurs, ont déroulé dans le sillage d'une Joens impeccable (24 points avec un superbe 6/7 à trois points). Toujours en tête, elles ont donné du temps de jeu au banc... et à l'arrière ban ; dès la pasue, toutes les joueuses inscrites sur la feuille de match avaient marqué au moins un panier ! Dumerc a souvent cédé sa place à la jeune Bernies - qui s'est permis un contre autoritaire sur une Evans hors sujet - et Diallo, guère plus âgée, s'est amusée durant 20 minutes.  Dès la huitième minute, l'écart a dépassé les dix unités (6-17, 8'). Il n'a ensuite cessé de croître (22-35, 20') avant de prendre des proportions inquiètantes, conséquence d'un 0-16 à cheval sur les troisième et quatrième quart temps (30-61, 33'). Halilovic (9 points, 3 passes), Malashenko (11 points) et Likhtarovitch (5 points dans les dix dernières minutes) ont par intermittence limité les dégats. En fin de rencontre, la Halle Tételin, quasi pleine pour voir certaines des vice-championnes olympiques, Dumerc en tête, résonnait d'un silence pesant ; même les tambours s'étaient tus. Seules les actions des Tangos suscitaient des applaudissements polis.

Cette débâcle sur le parquet se double de résultats pas du tout favorables. Villeneuve, vainqueur à Aix, prend le large et Union Hainaut, tombeur surprise de Montpellier, dépasse Arras. Les Artésiennes sont désormais dernières, à trois points du premier non relégable. "Nous ne pouvons pas agir sur les résultats des autres ! Pensons à nous ! Progressons, faisons-nous plaisir ! Nous avons les clefs en main. Des matchs à notre portée arrivent mais il faudra réaliser plusieurs exploits" positivait Cécile Piccin, le regard déjà tourné vers le déplacement, samedi prochain, à Mondeville.

 

070.JPG

 Pas facile de s'extirper de la rude défense berruyère, n'est-ce pas Sandra ?079.JPG

 Céline Dumerc, ici dépassée par Elodie Mendy, était attendue par de nombreux fans.

La vice championne olympique n'a pas déçu ses fans, restant de longues min

 

 

Tag(s) : #Championnat 2012-13

Partager cet article

Repost 0