Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lardy.JPG

Anaël Lardy a signé face à Bourges sa meilleure prestation de la saison,

n'hésitant pas à aller défier la défense berruyère.

 

"Contre Bourges tout est dur ; toutes les attaques sont dures"  soufflait Cécile Piccin après l'honorable défaite (52-64) d'Arras face à l'ogre de la Ligue féminine. L'entraîneur pensait sans doute à ces cinq longues minutes initilales passées sans inscrire le moindre point (0-6,5'). Mais les Demoiselles, vaillantes et portées par une salle pleine, ont lutté jusqu'au bout. Elles ont imposé une zone forçant leurs adversaires à prendre des tirs à trois points, sans réussite (0/13 !), seule méthode pourexister face à des joueuses de qualité individuelle supérieure.

Dans le sillage d'une Lardy enfin à son niveau (19 points, 6 rebonds, 4 passes et 17 d'évaluation), agressive vers le cercle, les Artésiennes ont propsé des mouvements intéressants, quoiqu'encore hésitants (17 balles perdues). Sous les panneaux, Djalbi-Tabdi a joué une belle partition défensive quand Coulibaly, plus en maîtrise que lors de ses dernières sorties, a payé de sa personne pour moissoner (16 rebonds) et scorer (17 points). Bourges, après une première période en mode gestion (24-30, 20'), a accélèré au retour des vestiaires. L'écart a aussitôt gonflé, surtout que les locales ont alors égaré deux ballons importants et, "contre elles, chaque erreurr se paye cash" dixit Cécile Piccin. Les Arrageoises ont plongé à - 18 (29-47, 29'). Lutte.JPG

Animées d'une volonté de ne rien lâcher, elles ont toutefois trouvé les armes pour revenir et offrir à un public ravi un semblant de suspense dans un quatrièpe quart temps de très bonne facture (46-52, 37'). Portées par une Herrscher précieuse (6 de ses 8 points dans les dix dernières minutes), elles ont diffusé la vague idée d'un retour. Mais, comme toujours, les Tangos ont sifflé la fin de la récréation pour reprendre leurs aises. "Perdre de 12 points contre Bourges, en leur faisant peur jusqu'à trois minutes du terme, c'est bien mais nous manquons de danger offensif pour faire mieux. Il faudrait que nos ailières marquent davantage" soufflait la coach arrageoise, soulagée de "n'avoir pas pris une fessée de 40 points."

Cette rencontre, porteuse d'espoir pour les quatre dernières journées, surtout pour les deux matchs à domicile contre Basket Landes et Angers, laisse toutefois des regrets à la technicienne. "Aujourd'hui, nous n'avons pas joué comme les avant-derniers de la Ligue. En évoluant ainsi contre Mondeville, Tarbes ou Nice, nous aurions trois victoires de plus et serions huit ou neuvième." Reste maintenant à entretenir la flamme pour le sprint final !

Smith.JPG

Première sortie arrageoise contrastée pour Kim Smith,

qui devrait toutefois se montrer précieuse lors des quatre derniers matchs

Tag(s) : #Championnat 2013-14

Partager cet article

Repost 0