Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arras-Chevataka-9819.jpg

Leilani is back !

 

"C'est un match référence pour le groupe" se félicitait Thibaut Petit à l'issue de la belle victoire de ses protégées face à Chevataka (75-68). Bien sûr les Demoiselles, vaincues de neuf points à l'aller, terminent deuxième de la poule mais, pour l'entraîneur, c'est anacdotique : "L'important était de gagner enfin un match serré. C'est bon pour le moral... mais, quand nous étions à + 2 à quatre minutes de la fin, nous sommes retombés dans nos travers. La circulation de balle était moins bonne et j'ai dû prendre un temps mort !" Intervention judicieuse : Arras s'est alors rapidement détaché.

Arras-Chevataka-9794.jpgCette rencontre a aussi marqué la renaissance de Leilani Mitchell, auteur de sa meilleure performance de la saison (17 points, une activité et une percussion précieuses en deuxième mi-temps). "Vu mes sorties précédentes, ce n'était pas difficile de faire mieux ce soir" s'amusait la meneuse américaine, souriante en conférence de presse. La prestation de sa capitaine ravissait son entraîneur : "Il y a eu du rythme, des courses en attaque... et c'est grâce à Leilani, bien secondée par Joyce Cousseins-Smith. Ce soir nous avons trouvé un collectif, avec Leilani. Les points ont aisnis été partagés, avec cinq filles à 10 points ou plus. Et comme notre intensité défensive demeure, cette amélioration en attaque nous permet de l'emporter."

Dans un match toujours serré (Arras a compté huit points d'avance au maximum, Chevataka 6), les Artésiennes ont su garder le contrôle de la partie, ne pas paniquer quand leurs adversaires prenaient les commandes au tableau d'affichage.

Les partenaires d'une Krissy Badé une nouvelle fois déterminante (11 points, 5 passes) ont remporté le premier quart-temps (18-17) avant de faire jeu égal avec leurs adversaires dans les deux suivants (35-34, 20' puis 51-50, 30').  Dominées physiquement par des Russes agressives et solides, à l'image de l'impressionnante Kiseleva, les locales ont trouvé des solutions extérieures, notamment à trois points (8/17). "Après la défaite face à Bourges, nous avons travaillé différemment. Nous avons mis en place deux ou trois schémas offesnifs. N'oublions pas que nous sommes une nouvelle équipe, avec des automatismes à retrouver !" commentait Thibaut Petit.

Pour clore l'année 2011, Arras va enchaîner trois déplacements (Mondeville, Charleville, Basket Landes). "A nous d'aller chercher une victoire le plus vite possible. De toute façon, je n'ai peur de personne. Nous pouvons battre n'importe quelle équipe !" conclut un Thibaut Petit joyeux.

Arras-Chevataka-9824.jpg

  Olesia Malashenko a été dignement accueillie par les fans arrageois.

Sur le parquet, Olesia a été solide. Son duel avec Pauline Akonga fut de toute beauté.

Arras-Chevataka-9775.jpg

 

 

Arras-Chevataka-9783.jpg

Krissy Badé, guide d'une jeune équipe, montre la voie à suivre

Tag(s) : #Eurocoupe 2011-12

Partager cet article

Repost 0