Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Consignes.jpg

Avant le match, le coach a parlé, individuellement ou par deux, à ses joueuses.

 

"C'était un match très, très brouillon, mais c'est normal." Tel fut le commentaire à chaud, dans tous les sens du terme Rol.jpgtant la salle  ressemblait hier soir à une étuve, de Thibaut Petit, à l'issue de la logique victoire artésienne (74-86) face à Reims (Ligue 2). Pour sa première sortie à la tête d'Arras, le coach belge a assisté à une rencontre décousue mais porteuse d'espoir  : "Dans la manière, bien sûr, ce n'est pas bon. On se cherche et on a encore du travail physique à accomplir. Mais je suis content car il y avait de l'envie de bien faire. L'attitue était bonne et les filles ont beaucoup échangé entre elles." Dans un rôle de leader, Krissy Badé et, à un degré moindre, Pauline Akonga se sont mises en évidence. "Cest une demande de ma part. Ce sont des filles expérimentées. Elles doivent nous aider à construire le collectif, à l'entraînement comme en match" expliquait le coach.

Face à des Rémoises solides mais dépourvues de banc, Thibaut Petit entame les débats avecMarginean.jpg Couseins-Smith, Badé, Tchangoue, Marginean et Akonga. Les Arrageoises permutent beaucoup et livrent un duel serré à leurs adversaires. Akonga, déjà, enquille les points (7 dans le prmier quart, 18 au total) et Lucet montre l'étendue de son talent (20 points et des gestes de classe). Arras conclut ce premier quart par une défense tout terrain, le coach profitant d'un temps mort pour demander à ses protégées d'insister sur les efforts défensifs. Après 10 minutes, Arras, peu présent aux rebonds, a encaissé 21 points (21-23, 10'). Dans le deuxième quart, dans le sillage de Tchangoue (6 points dans cette période sur un total de 8), Arras poursuit dans la même veine, entre maladresses logiques après une petite semaine de préparation et volonté réelle de bien faire. (35-41, 20'). La différence définitive se fait juste après la mi-temps. Un nouveau passage en défense individuelle tout terrain sonne le glas des espoirs rémois. Lucet inscrit sept points d'affilée (37-48, 24'). Marginean laisse entrevoir de belles promesses au shoot (15 de ses 17 points en deuxième période). Arras se détache (39-56, 27', écart maximal, puis 49-62, 30') Dans le dernier quart, démarré avec la jeune Bellaka à la mène et la prometteuse Rol à l'aile, les visiteuses souffrent .Elles voient leurs adversaires, portées par leurs intérieures, la Malienne Dabo (23 points) et de la Croate Grbas (17 points), revenir (60-66, 33'). Marginean et Cousseins-Smith matent cette esquisse de rebellion pour offriraux leurs une fin de rencontre sereine.

"Ce match a été riche d'eseignements. J'ai pu voir les qualités et les défauts, le rôle de chacune. C'est une base à partir de laquelle on pourra bosser. J'ai eu des informations, des réponses à des points d'interrogation" appréciait Thibaut Petit. Avec l'apport de Mitchell (WNBA), Konteh (épreuves du bac) et Grishaeva (bientôt de retour des jeux univeristaires de Chine), Arras devrait avoir de l'allure, cette saison encore.

 

 

Cousseins-Smith.jpg

Réaction Cousseins-Smith : "J'ai pris du plaisir à jouer après de trop longues vacances. C'était un match pour apprendre à se connaître car il y a beuacoup d enouvelles. Nous avons des automatismes à trouver. Les entraînements sont difficiles mais ça fait du bien. Nous avons des objectifs à atteindre, nous devons être opérationnelles. Le 25 septembre et l'Open vont arriver vite. D'ici là nous devons être concentrées."

Lucet.jpg

Soana Lucet, meilleure marqueuse arrageoise avec 20 points, a déjà montré une partie d'un talent que l'on devine grand.


Marqueuses : Lucet (20 points), Akonga (18), Marcinean (17), Tchangoue (8), Badé (7), Cousseins-Smith (7), Rol (5), Bellaka (2), Aulnette (2).

 

Tchangoue

Alexandra Tchangoue

Tag(s) : #Présaison 2011-12

Partager cet article

Repost 0