Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D2 : Arras 1-2 La Roche/Yon (1-1)

Buts : Coquet (9') pour Arras. Teinturier (20') et Perlerbe (53') pour La Roche/Yon

Arras : Mancion - Meffometou, Herbet, Levacher (cap), Denis - Plessier (puis Gossart, 80'), Prette (puis Martin, 80') - Leuko, Scheppers, Coquet - N'Dyaye. Entraîneur : Krawczyk.

La Roche/Yon : Picaud - Marchadier (puis Lebreton, 83'), Dhayer, Liaigre (cap), Roux - Lemarchand, Pasquereau, Teinturier - Fragoli (puis Coudrin, 72'), Perlerbe, Pugnetti. Non entrées : Boisseau, Alberbide, Verbonne.

 

"Je le pressentais ! Comme on le dit souvent, on joue comme on s'entraîne... Notre état d'esprit a été défaillant, on ne peut pas gagner avec un tel état d'esprit", regrettait Daniel Krawczyk pendant que René Devienne, très remonté, pestait contre l'attitude de certaines joueuses arrageoises. La défaite subie par l'AFCF contre La Roche/Yon, dans le choc des dauphins du LOSC, sera longue et difficile à digérer. Les trois semaines sans rencontre officielle ne seront pas de trop pour remettre certaines choses en place du côté de Pierre-Bolle. Dans le camp adverse, Malika Bousseau se réjouissait : " Je suis très contente ! Nous avons su répondre à la qualité du terrain, aux duels imposés par Arras alors que ce n'était pas évident car nous enchaînons en ce moment de nombreux matchs. En coupe, contre Juvisy, nous avons joué à fond dimanche dernier... Mentalement, nous avons grandi. A nous maintenant de maintenir la pression sur Lille que nous affronterons lors de l'avant-dernière journée !"

La première période, "encourageante" pour Daniel Krawcyk est équilibrée. Sur une service précis de N'Dyaye, Coquet montre toute sa classe pour tromper Pichaud d'une subtile balle piquée (1-0, 6'). Cette entame idéale laisse croire que les locales, auteures d'un bon premier quart d'heure, vont signer une copie propre. Les visiteuses, face au vent, ne s'affolent pas et commencent à déployer leur jeu court, au sol, animé par le souci constant de relancer proprement. Cette volonté de jouer proprement peut être dangereuse : Coquet intercepte et centre pour Schepers. La sortie de Pichaud prolonge le ballon dans les pieds de N'Dyaye qui, seule face à la cage désertée, ne cadre pas (31'). Rageant... car, entre temps, alertée par Perlerbe après une récupération haute de Pasquereau, Teinturier a égalisé (1-1, 20'). Si un corner de Pugnetti sème le trouble dans la défense artésienne ( 33'), N'Dyaye aurait pu bénéficier d'un penalty (41').

Au retour des vestiaires, Arras se délite. "Elles ont aussi baissé physiquement", constate Malika Bousseau. Le milieu de terrain vendéen rayonne. Il trouve aisément des solutions sur les côtés où les deux ex-Arrageoises, Pugnetti et Fragoli, se régalent. En pointe, Perlerbe signe une prestation haut de gamme, magnifiée par son but, fruit conjoint de son abnégation et d'une tergiversation de Herbet, contrée dans sa surface (1-2, 53'). L'entrée de Maurice, et le passage de N'Dyaye à droite (52'), ou la montée de Meffometou au milieu, ne changent rien. Perlerbe s'échappe à deux reprises. Elle voit son tir fuir le cadre (71') puis Levacher la contrer d'extrême justesse (75'). Les Artésiennes ont deux opportunités d'égaliser. La tête de Maurice sur un centre de Meffometou passe au-dessus (70') et l'avant-centre est ensuite trop courte pour reprendre le centre de Coquet, la meilleure arrageoise de la rencontre. Si l'AFCF avait trouvé la faille, le nul aurait toutefois été un petit hold-up...

Tag(s) : #Football, #AFCF

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :