Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Basket3.JPG

Un match solide pour Olésia Malashenko. 

 

Arras, avec difficulté, a validé son ticket pour les quarts de finale de la Coupe de France en venant à bout d'Union Hainaut, après prolongations (75-68). Ce match entre les deux cancres de la Ligue a été d'une médiocrité rare. Entre des Nordistes au banc famélique (0 point apporté par les remplaçantes !) et privées de Jackson, l'une de leurs cartes maîtresses  blessée après quinze minutes de jeu, et des Artésiennes épuisées, les débats n'ont pas volé haut. "Nous sommes émoussées. Les filles sont "short" physiquement et par conséquent perdent leur lucidité" reconnaît Marc Silvert. Basket1

En première période, sans être brillantes, loin de là, les locales profitent de la maladresse sidérante de leurs adversaires pour se détacher. Dominatrices à l'intérieur, avec une Dijon conquérante (17 points, 12 rebonds) et une Malashenko présente (17 points, 9 rebonds), elles maîtrisent globalement la rencontre (36-30, 20'). Mais, au retour des vestiaires, les visiteuses se réveillent. Elles signent un 0-11 qui leur permet de prendre les devants (40-32, 23' puis 40-43, 25'). Garcia fait preuve d'adresse, Stampalija sort de sa torpeur et Ibekwe (20 points, 14 rebonds) conclut le travail. Les Arrageoises, comme tétanisées, se montrent hésitantes au shoot, se passent le ballon comme une patate chaude. Malgré Evans (14 points, 10 passes) leur jeu offensif se délite (24 pertes de balle). "Nous avons fui nos responsabilités à l'extérieur. Nous refusons des tirs dans les bons moments, ce qui nous contraint à les prendre dans les mauvais, en fin de possession" regrette Marc Silvert. A la fin du troisième quart temps, le Hainaut pointe en tête (48-51, 30').

La sortie de la meneuse Houts (cinquième faute, 35'), alors que le score est de 53-53, semble être le tournant de la rencontre. Les visiteuses multiplient les fautes et cèdent à l'intérieur, où Akonga (8 points, tous après la pause), transparente en première période, refait surface. Arras semble tenir sa qualification (64-56, 39')... avant de se liquéfier ! Un ballon égaré et de la maladresse aux lancers francs couplés à un improbable trois points à deux secondes du terme d'Ibekwe remettent les deux formations à égalité (67-67, 40'). Sans Stampalija (cinquième faute, 40'), le cinq désormais inoffensif du Hainaut rend les armes (75-68, 45')... mais que ce fut difficile !

"Nous avons quinze jours avant d'aller à Tarbes. Je laisse le lundi aux filles et nous allons avoir deux semaines pour nous relancer physiquement et préparer cette rencontre capitale. Il faut remettre tout le monde d'équerre. Des espoirs, comme Brenda Agblemagnon et Julianna Mialoundama, vont s'entraîner avec nous. Nous pourrons ainsi faire des cinq contre cinq lors des séances, ce que nous ne pouvions pas faire depuis quinze jours" détaille Marc Silvert, qui aborde avec confiance la dernière ligne droite de la saison.

 

ArrasUH-5635.JPG

Belle performance de Dawn Evans (14 points, 10 passes et 7 rebonds) face à Asley Houts.

 

ArrasUH-5636.JPG Même gênée par ses cheveux, Sandra Dijon a régné dans la raquette !

 

Tag(s) : #Coupe de France 2012-13

Partager cet article

Repost 0