Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chez les supporters, l'enthousiasme de début de saison a laissé la place à la déception.
Chez les supporters, l'enthousiasme de début de saison a laissé la place à la déception.

Dans cette fin de saison compliquée, où Arras semble condamné à la descente, Cécile Piccin et les joueuses assurent qu'elles vont lutter jusqu'au bout. "Il faut rester concentrée et donner le maximum à chaque match même si l'année est difficile" affirme ainsi Alix Duchet quand la coach assène que "les filles doivent se battre non seulement pour le club mais aussi pour elles. C'est leur job !" Ces assertions, pourtant, ressemblent plutôt à des vœux pieux.

Les spectateurs de Tételin s'étaient déjà étonnées des sourires sur le visage des Demoiselles après le revers à domicile contre Angers, quasi-synonyme de relégation. A Lyon, où sept supporters courageux et qui croyaient encore au maintien, ont fait le déplacement, l'attitude des Artésiennes a une déçu. "Malheureusement, dès les premiers minutes du match, vu le jeu proposé, notre motivation a eu du mal à rester intacte. L'absence d'implication de certaines filles était notable surtout en défense. En attaque, quand une fille était en difficulté avec la balle, aucune autre, à une ou deux exceptions prés, ne se "bougeait" pour venir à son aide... " regrette Dimitri qui ajoute : "Le score final ne reflète pas la physionomie du match. Si les Lyonnaises n'avaient pas levé le pied en fin de partie, l'écart aurait été encore plus sévère. De plus, même si nous comprenons la déception d'une défaite, à la fin du match, un petit signe de remerciement à l'égard de supporters qui ont fait 1300 km sur quelques jours pour venir les encourager, n'aurait pas été superflu... Ça n'aide pas à la motivation. On peut se poser des questions sur l' état d esprit de certaines joueuses, et sur l'ambiance qui règne dans l'équipe ; l'entente n'a pas l'air super cordiale." Florent approuve : " Arras était incapable de travailler collectivement et a sombré pendant les trois premiers quarts-temps. Ensuite Lyon, qui possédait alors prés de 30 points d'avance, a lâché la pression. Le score final ne reflète pas ce qu'Arras avait dans les tripes."

Le dépit est perceptible chez les fans. "La pauvreté de la prestation contre Lyon ou le regard désespéré de certains membres du staff ne me pousse pas à l'optimisme" constate Dimitri. Florent, quant à lui, n'y croit plus certes, mais ne renoncera pas aux encouragements : "nous prenons les matchs un par un. Désormais, notre soutenons l’équipe pour notre blason et pour égayer Tételin. Sinon ça serait bien triste !"

Tag(s) : #Championnat 2015-16

Partager cet article

Repost 0