Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Obs-026.jpg

Joyce Cousseins-Smith a une nouvelle fois signé une prestation remarquable

 

Au terme d'un match au scénario déroutant et d'une qualité globale assez faible - c'est une litote - Arras a battu (59-50) Nice, la lanterne rouge, et s'est offert un grand bol d'oxygène après quatre défaites consécutives en championnat. Ce succès, acquis dans la douleur, a été arraché à la volonté bien plus qu'au talent. "De toute façon nous jouons au niveau de adversaire"constate Thibaut Petit, frustré que ses protégées n'aient pas marqué plus de 60 points.

Que cette partie a bien mal commencé ! Après un premier quart-temps hideux, les Demoiselles sont largement à la traîne (13-25). Une défense trasnparente et une maladresse sidérante s'ajoutent à d'improbables erreurs individuelles pour offrir à une salle Tételin incrédule un brouet indigeste.Deux passes à l'adversaire consécutives de Konteh symbolisent cette entrée en matière calamiteuse. Thibaut Petit a beau multiplier les changements, le navire arrageois coule à pic. Les Niçoises, sans complexe, imposent un vrai défi physique dans le sillage de l'imposante Senghor et jouissent de l'adresse extérieure d'Anderson. "Nous n''avions pas de rythme. Leur impact nous a surprises. Nous avions la pression, c'était la reprise : le contexte était particulier" justifie Cousseins-Smith. Et qu'en pense le coach ? "Il y avait beuacoup de doutes, de peur dans cette rencontre. Nous ne sommes pas entrés dans ce match : nous avons manqué de concentration et d'agressivité. Dès lors, soit nous écroulions et c'était l'Enfer, soit nous réagissions."

Et, dès le deuxième quart temps, les partenaires de Krissy Badé réagissent. Elles reviennent à leurs fondamentaux en resserrant leur défense. Cette rigueur retrouvée - "il nous faut garder cette attitude pour gagner" dixit Thibaut Petit, conscient que ses protégées ne "mettront pas 80 points par partie" - éteint la réussite adverse : Nice n'inecrit que deux Obs 035points en 10 minutes ! Arras hausse son rythme offensif et, malgré un déchet encore important grignote son retard. Marginean (7 de ses 13 points dans ce quart) alimente la cagnotte et deux paniers d'affilée de Cousseins-Smith  permette aux Artésiennes de mener à la pause (29-27). "C'est une très belle réaction de groupe" se félicite l'entraîneur arrageois.

Au retour des vestiaires, le match s'équilibre (35-34, 25') puis les locales, sous la direction d'une Cousseins-Smith précieuse (8 rebonds, 16 points pour 17 d'évaluation), se détachent au prix d'un cinglant 13-0 (33-34, 24' puis 46-34, 28'). "J'avais un cinq - Cousseins-Smith,  Marginean, Badé, Reghaissia, Akonga - qui tourne bien... mais dès que je fais deux changements l'équipe est perturbée et son niveau diminue. NouObs-034.jpgs commettons alors des erreurs défensives abominables. Le score se resserre, nous doutons" analyse Thibaut Petit. Arras oublie son jeu de passes et conclut ses actions hésitantes par des shoots forcés. Nice en profite pour revenir dans la partie (46-40, 30') et se rapprocher à trois points (48-45, 33'). Maladroites et brouillonnes, à l'image de Senghor (18% de réussite au tir) ou de la pourtant dynamique meneuse Konaté (17%), les Méditerranéennes gaspillent d'importantes possessions. Akonga (17 points) siffle alors la fin de la récréation (52-45, 35') avant qu'un trois points de Cousseins-Smith n'éteigne le suspense (57-47, 39').

Ouf, l'essentiel est sauvé... mais que ce fut difficile : "On se remet dans les rails mais nous avons été laborieuses. Le principal est assuré. Nous devions relever la tête et nous l'avons fait" se satisfait Cousseins-Smith."Nous avons désormais trois victoires d'avance sur Nice, c'est important" apprécie Thibaut Petit qui précise : "nous devons faire un sans-faute à la maison car dans la phase retour, à l'exception de Montpellier, nous recevons les équipes de notre niveau. A domicile, avec l'aide du public, nous serons difficile à battre !"

 

Obs-033.jpg

Krissy Badé, 6 points, 6 rebonds et une activité défensive inlassables, a une nouvelle fois

été l'une des joueuses clef du collectif arrageois.

 

Obs-029.jpg

Nadia Grishaeva (8 rebonds, 1 point pour 5 d'évaluation)a souvent souffert

face aux intérieures niçoises

 


Tag(s) : #Championnat 2011-12

Partager cet article

Repost 0