Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mitchell-Manic1.jpg

 Leilani Mitchell, après sa prestation décevante contre Ramla,

a retrouvé des couleurs contre Basket-Landes.

 

Au lendemain de sa défaite en finale d'Eurocoupe, Arras a de nouveau chuté à domicile, en championnat contre Basket-Landes (63-67). Cette défaite est bien sûr infiniment moins cruelle que celle infligée par Ramla. Elle n'a en effeBarennes.jpgt guère de conséquence sur la suite de la saga artésienne : désormais, pour cette fin de saison régulière, il ne reste plus qu'à expédier les affaires courantes. "Nous finirons septième ou huitième, ce qui n'a pas d'imortance fondamentale. Nous allons cibler les matchs, car les filles sont fatiguées, pas bien physiquement... même si, à domicile, nous devrons jouer pour le public. Il faudra serrer les fesses et essayer de rebondir en challenge round et en coupe de France" admet Bruno Blier.

Face aux Landaises, les Arrageoises, avec une Leilani Mitchell retrouvée (11 points, 6 passes et 7 rebonds pour 16 d'évaluation) et une Marielle Amant brillante (18 points, 7 rebonds pour 24 d'évaluation), ont mené l'essentiel des débats. En tête durant plus de 37 minutes, elles ont eu jusqu'à 11 points d'avance (32-21, 26'). Mais, pénalisées par leur maladresse à trois points (2/20) et à la peine physiqument, elles n'ont jamais pu enterrer leurs adversaires, accrocheuses et batailleuses en diable. Portées par les shoots de Manic et Laborde (17 points chacune), les filles du sud-ouest, véritables sangsues, ont sans cesse collé aux basques des Artésiennes. Sous les panneaux et sous les yeux permissifs à l'excès des arbitres, Humphrey (10 rebonds) et Young (11 rebonds) ont récolté les ballons et distribué les marrons. En connaisseuse, Julie Barennes, l'ex Arrageoise, appréciait ces échanges de péches. Olesia Malashenko et Pauline Akonga, généreuses, donnaient elles aussi quelques patates !

Dans le money time, les visiteuses grignotaient leur retard et, à la faveur d'un 0-8, prenaient la tête (59-64, 40'). Sereines, elles ne cédaient pas dans le duel final de lancers francs et signaient un joli hold-up. Ce retournement de situation était la conséquence d'un manque de confiance arrageois, dixit Bruno Blier, fruit d'un compréhensible coup de mou. Cette défaite a de plus été favorisée par des pertes de balles évitables et des décisions arbitrables contestables. Dans la dernière minute, Marion Laborde a ainsi récupéré trois lancers francs pour une faute discutable de Sarah Michel et Olesia Malashenko a été pénalisée d'une façon étonnante. Si même le sort s'acharne sur Arras...

 

Réaction Marion Laborde : "Même si nous sommes derrière tout le match, nous sommes restées soudées. Nous avons continué à nous battre, à tout donner pour enfin passer devant. Nous avons fait preuve de cohésion pour aller chercher cette victoire. Je pense qu'Arras a ressenti la fatigue du match de jeudi en fin de rencontre. Pour nous, le top 4 reste difficile mais la cinquième place est encore jouable. A nous de nous donner les moyens d'aller la chercher pour se qualifier en Eurocoupe !"

 Badeinfiltration.jpg

Malgré la fatigue, Krissy Badé a livré un beau duel à Tana Young.

Si la Landaise a été précieuse aux rebonds, elle n'a marqué que six points. 

 Akonga.jpg

18 points et 8 rebonds pour Pauline Akonga, en à peine plus de 20 minutes de jeu. Pas mal !

 

Mascottedepitee.jpg

La mascotte a compris : Arras va s'incliner contre Basket-Landes !

Tag(s) : #Championnat 2010-11

Partager cet article

Repost 0